Chantal Ladesou confie s'inspirer beaucoup de son mari dans ses spectacles

Chantal Ladesou confie s'inspirer beaucoup de son mari dans ses spectacles
Chantal Ladesou au photocall du Gala du Coeur au profit de l'association Mécénat Chirurgie Cardiaque dans la salle Gaveau de Paris, le 28 janvier 2019.

Chantal Ladesou retrouvera la scène dès que possible avec son spectacle intitulé "On the road again". Le 30 novembre 2020, dans les colonnes de Télé 7 Jours, l'humoriste a indiqué qu'elle avait hâte de retrouver son public. Et pour cause, elle a "beaucoup d'anecdotes à raconter". Et ce en grande partie grâce à son époux !

Voilà plus de 40 ans que Chantal Ladesou est mariée à Michel Ansault. Un "couple longue-durée" qui fonctionne, et qui a même trouvé un nouveau souffle pendant le confinement. Mieux encore, l'humoriste devenue grand-mère a pu peaufiner son spectacle "On the road again", débuté en 2018, en restant plus souvent auprès de son époux. "Mon mari est un sketch sur pattes, je m'en inspire beaucoup !", a-t-elle confié à Télé 7 Jours.

La retraite d'un homme, "quelque chose d'assez affreux"

Pendant longtemps, Michel Ansault a été le manager de sa femme. Mais désormais, il a pris sa retraite. Et cette étape a changé beaucoup de choses dans la vie de Chantal Ladesou. "La retraite d'un homme, son retour à la maison, c'est quelque chose d'assez affreux pour une femme", a indiqué la sociétaire des Grosses Têtes. "Votre vie est bien organisée et, d'un seul coup, vous avez votre mari au milieu du salon. Qu'en faire ? Où le placer ?", a-t-elle ajouté en riant.

Chantal Ladesou s'inspire tellement de Michel pour écrire ses sketchs qu'elle le remercie à la fin de son spectacle, le qualifiant à la fois de "muse" et de "victime". "Et il ne s'en rend pas compte !, a précisé celle qui évoque également son rôle de mamie et son âge dans ce show. Il rit tous les soirs en tournée, il est persuadé que je ne parle pas de lui !" Il ne reste plus qu'à espérer que Michel ne tombe pas sur cette interview.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.