César 2021 : Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte fustigent la cérémonie

César 2021 : Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte fustigent la cérémonie
Les acteurs Thierry Lhermitte et Gérard Jugnot lors du 40ème anniversaire des "Bronzés font du ski" à Val d'Isère, le 11 Janvier 2020.

La 46e cérémonie des César qui s'est tenue le 12 mars 2021 à l'Olympia était l'occasion de réunir la célèbre troupe du Splendid composée de Christian Clavier, Michel Blanc, Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Bruno Moynot, ainsi que Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte. Si ces deux derniers, comme les autres, étaient ravis d'être réunis, de rire ensemble et de recevoir un César d'honneur, ils ont chacun à leur tour regretté la tournure qu'a pris la cérémonie.

Invité de l'émission On refait la télé diffusée sur RTL au lendemain de l'événement qualifié de "très militant, pour ne pas dire très politique" par le présentateur Eric Dussart, Gérard Jugnot s'est exprimé. "Ce n'est pas ça qui va donner envie aux gens de retourner au cinéma. La soirée aurait pu être militante et politique avec un peu de légèreté et d'humour. C'est vrai qu'on souffre mais nous ne sommes pas les seuls. Il ne faudrait pas faire croire aux gens qu'il n'y a que les artistes qui souffrent dans cette période". Et d'ajouter "il aurait fallu que l'orchestre joue pendant ce Titanic". Une image très représentative de la cérémonie qui a été l'une des moins suivies depuis 10 ans avec 1,6 millions de spectateurs.

"Beaucoup de malheurs du monde ont été décriés"

Thierry Lhermitte a, à son tour, poussé un petit coup de gueule sur le ton de l'humour dans l'émission C à vous diffusée sur France 5, lundi 15 mars : "Beaucoup de sujets ont certes été abordés, beaucoup de malheurs du monde ont été décriés, commence Thierry Lhermitte. On se souvient en effet des acteurs tonnant contre la réforme de l'assurance-chômage, la fermeture des salles ou la loi 'sécurité globale'". Et de poursuivre : "Mais ils n'ont pas abordé, peste le comédien, les Rohingyas, le Yémen, la Syrie, les élections américaines avec l'invasion du Capitole, Navalny, l'endométriose - pas un mot! -, le bien-être animal, la chasse à courre - rien du tout! -, l'Arménie, la stigmatisation des anorexiques dans le milieu du sumo japonais, la grossophobie dans le milieu des jockeys, le remboursement des soins dentaires, l'excision et les GAFAM - pas un mot là-dessus!". Un message subliminal relevant le coté sinistré de la cérémonie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.