Céline Dion sur la mort de René : "Je ne pensais pas que j'étais si forte"

Céline Dion sur la mort de René : "Je ne pensais pas que j'étais si forte"
René Angélil et Céline Dion lors de la remise des prix Bambi dans la grande salle de l'Hôtel de Ville de Dusseldorf, le 22 novembre 2012.

Au cours d'une interview au Parisien publiée le 18 novembre 2019, la diva québécoise s'est livrée sur sa renaissance après la mort de son époux, mentor et père de ses trois fils, René Angélil.

En janvier 2016, René Angélil disparaissait des suites d'un cancer. Près de 4 ans plus tard, Céline Dion n'a pas oublié l'amour de sa vie à qui elle dédicace son dernier album, "Courage", paru le 15 novembre. Mais elle n'en reste pas moins déterminée à aller de l'avant. "Je commence un nouveau chapitre, j'ai l'impression d'avoir une nouvelle vie, une nouvelle carrière. Je n'aurais jamais cru cela possible", confie-t-elle au Parisien.

"Je ne peux pas m'accrocher à René"

"René ne partira jamais, il fait partie de moi, il est toujours avec moi, tout le temps, et je le vois à travers mes enfants. Bon, ils sont un petit peu comme moi, quand même, mais ils sont beaucoup comme leur père...", ajoute la mère de René-Charles, 18 ans, et des jumeaux Nelson et Eddy, qui viennent de fêter leurs 9 ans. Mais si elle confesse que René Angélil lui a "tout donné, tout appris", elle reconnaît avoir aujourd'hui besoin d'émancipation : "Je ne peux pas m'accrocher à René. Maintenant c'est à mon tour d'élever mes enfants du mieux que je peux et de trouver ma propre force."

Un défi que la chanteuse relève avec brio, puisant son courage dans sa famille et dans sa carrière. "Franchement, je ne pensais pas que j'étais si forte, révèle-t-elle. C'est vraiment un beau cadeau que la vie m'a donné, être mère. Et je veux montrer à mes enfants qu'ils ont du courage, comme leur père et leur mère."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.