Cécile de France s'habillait "dans les poubelles" lors de son arrivée à Paris

Cécile de France s'habillait "dans les poubelles" lors de son arrivée à Paris
Cécile de France à la cérémonie des César au Fouquet's à Paris, le 22 février 2019.

Interviewée par Le Monde, dimanche 10 novembre 2019, à l'occasion de la sortie du film "Un Monde plus grand" de Fabienne Berthaud, l'actrice ayant grandi à Namur, en Belgique, s'est souvenue de son arrivée à Paris.

Avant de tourner avec des cinéastes de renom comme Cédric Klapisch, les frères Dardenne ou Clint Eastwood, Cécile de France a mené une vie de bohème lorsqu'elle est arrivée à Paris afin de poursuivre son rêve de devenir comédienne. "J'ai gagné ma vie comme jeune fille au pair dans le très chic XVIe arrondissement, moi qui étais grunge, m'habillais dans les poubelles et portais les cheveux rouges", a révélé la beauté belge.

Elle a été cracheuse de feu

Si l'actrice s'est souvenue avoir été "bien malheureuse dans cette ville immense", elle a aussi raconté qu'elle était attirée, à l'époque, par le théâtre de rue. "J'avais un amoureux qui jouait du djembé et faisait la manche ; et j'ai été un court moment cracheuse de feu au Quartier latin", a-t-elle révélé. Puis, très vite, Cécile de France a été repérée par l'agent Dominique Besnehard. Et en 2002, le grand public a pu la voir quasiment coup sur coup dans "L'Auberge espagnole", "Irène" et "A+ Pollux".

Au cours de cet entretien, l'actrice a également raconté qu'elle était allée dans une école "tenue par des bonnes soeurs" : "Quand les pères de mes amies venaient chercher leurs enfants en cravate et dans de grosses voitures, le mien se pointait à pied, avec un short, des tongs, la barbe hippie et les cheveux longs. Il est même arrivé plus tard que nous vivions dans une camionnette."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.