Catherine Lara : "hypocondriaque", elle raconte son confinement

Catherine Lara : "hypocondriaque", elle raconte son confinement
Filage du spectacle "BO le voyage musical" de Catherine Lara et Giuliano Peparini au 13 Art à Paris, le 07 Mars, 2018.

Pas facile de garder la tête froide en situation de pandémie planétaire, et encore moins lorsqu'on est hypocondriaque. C'est le cas de Catherine Lara, qui a fait au Parisien le récit de son quotidien confiné.Confinée chez elle à Thoiry, Catherine Lara s'est confiée dans l'édition du Parisien du 15 avril dernier sur ce qui rythme ses journées pendant cette période particulière. Un quotidien fait de musique, de jardinage mais aussi de beaucoup de stress.

Car la chanteuse de 74 ans se définit elle même dans cette interview comme une "vraie hypocondriaque". Pour elle, la situation est donc particulièrement anxiogène : "j'ai la trouille d'attraper quelque chose", a-t-elle ainsi avoué. De fait, la chanteuse respecte le confinement "à fond" et applique des mesures drastiques : "je trempe dans l'eau de Javel tout ce qui pourrait avoir été contaminé de l'extérieur. Ce foutu virus extrêmement contagieux".

"J'ai de la chance, je le sais"

Mais bien que la situation l'angoisse, Catherine Lara sait apprécier les petites joies du quotidien. Confinée avec sa compagne Samantha dans une maison possédant un terrain de 4000 m2, elle confie "J'ai de la chance, je le sais [...] Quand je suis dans mon jardin, je pense à tous ceux qui n'ont pas ma chance et sont confinés dans leur appartement, avec des enfants, sans beaucoup de place. Je connais du monde qui vit dans 70 m² à Paris avec deux enfants sans possibilité de sortir. Ce n'est pas facile de prendre du plaisir quand je pense à eux".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.