Catherine Lara : Georges Moustaki et son avortement "difficile", elle se confie

Catherine Lara : Georges Moustaki et son avortement "difficile", elle se confie
Catherine Lara en concert à Monaco, le 5 juillet 2013.

Samedi 1er février 2020, Laurent Ruquier a reçu Catherine Lara dans son émission On n'est pas couché. La violoniste a abordé un sujet très intime, son avortement.

Si Catherine Lara ne fait que de très rares apparitions, quand elle décide de se confier sur sa vie privée, ses révélations marquent les esprits. En 1986, elle devenait la première personnalité féminine a assumer, à la télévision française, son homosexualité. Trente-quatre ans plus tard, le 1er février 2020, la violoniste a de nouveau abordé un sujet sensible, son avortement.

À 74 ans, Catherine Lara qui avait avoué il y a quelques années : "Je suis très contente de ne pas avoir d'enfants. Je n'ai aucun remords, aucun regret ", vient de révéler qu'elle était tombée enceinte de Georges Moustaki et qu'elle avait pris la décision d'avorter. Un moment douloureux qu'elle aborde face à Laurent Ruquier : "C'était un peu compliqué et puis c'était surtout traumatisant. C'est difficile, l'avortement c'est une chose qu'on vit difficilement."

"C'était sans lendemain"

Disparu en 2013, Georges Moustaki aimait les femmes, et leur histoire ne ressemblait en rien à une histoire sérieuse : "On avait une espèce d'histoire d'amour mais c'était sans lendemain. Et moi j'ai tellement de respect pour l'enfant, je me suis dit : 'Je n'ai pas du tout envie d'avoir un enfant pour le faire garder par quelqu'un', parce que j'étais en pleine tournée, ça marchait fort." Une douloureuse décision qu'elle a prise seule, se justifiant ainsi : "Lui n'a pas eu à donner son avis parce que ce n'est pas un enfant que nous avons désiré, ni l'un ni l'autre. Et moi je crois au fruit de l'amour quand même. Je reste une romantique."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.