Catherine Deneuve "trop petite, trop grosse" : son ex-mari ne mâche pas ses mots

Catherine Deneuve "trop petite, trop grosse" : son ex-mari ne mâche pas ses mots
Catherine Deneuve et son époux David Bailey lors de la première de "Peau d'âne" à Paris, en décembre 1970.

Véritable icône glamour des années 1960-1970, Catherine Deneuve a fait tourner de nombreuses têtes durant toute sa carrière d'actrice. Si elle a multiplié les conquêtes amoureuses, un seul et unique homme s'est vu accorder le privilège de devenir son mari : le photographe londonien David Bailey. Aujourd'hui octogénaire, l'homme vient de publier ses mémoires dans lesquelles il ne lésine pas sur les mots concernant sa rencontre avec la star française.

Mariés entre 1965 et 1972, Catherine Deneuve et David Bailey sont toujours restés relativement discrets sur leur histoire d'amour. Aujourd'hui, bien des années après leur séparation, le photographe britannique lève le voile sur sa rencontre avec la belle, dans son livre "Look again". Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a jamais eu le coup de foudre... "Trop petite et trop grosse. Moi je n'aime que les Giacometti, mais elle avait de très beaux seins", raconte-t-il sans filtre selon les passages dévoilés par nos confrères du magazine Elle.

"Elle était la seule Française marrante que je connaisse"

À l'heure où de nombreux hommes étaient fous amoureux de Catherine Deneuve, David Bailey était donc, lui, complètement hermétique au charme de la belle blonde. Il se laissera finalement charmer lors d'une séance photo pour la magazine Playboy, argumentant dans ses mémoires qu'elle était "la seule Française marrante qu'(il) connaisse"... Par ailleurs, c'est à la suite d'un pari lancé par ses amis que David Bailey va demander la main de Catherine Deneuve, lors d'un tournage en Normandie. Demande à laquelle l'actrice aurait répondu oui en à peine dix minutes. De son côté, la Française se souvient : "Son regard était unique et il était si mince que je rentrais dans ses jeans." Mais au bout de sept ans de vie commune, le couple se sépare. Le refus du photographe d'apprendre le français aurait notamment joué dans cette séparation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.