Catherine Deneuve en 3 polémiques

Catherine Deneuve en 3 polémiques
Catherine Deneuve à la soirée du dîner de la Semaine du Cinema Positive au Palm Beach lors du 71e Festival de Cannes, le 14 mai 2018.

Le politiquement correct ? Très peu pour elle. L'icône française, qui fêtera ses 75 ans le 22 octobre 2018, a prouvé tout au long de sa carrière qu'elle n'avait ni la langue dans sa poche, ni peur de se montrer à contre-courant de l'indignation générale. Retour sur trois polémiques engendrées par ses propos.

Sur le mouvement #Metoo

En janvier 2018, alors que des milliers de femmes s'exprimaient sur les agressions sexuelles et le harcèlement dont elles avaient été victimes en utilisant les hashtags #metoo et #balancetonporc, un collectif de 100 femmes dont Catherine Deneuve a signé une tribune polémique dans Le Monde qui a provoqué la colère des réseaux sociaux. Le manifeste rejetait le "puritanisme" et défendait "une liberté d'importuner, indispensable à la liberté sexuelle".

Sur Roman Polanski

L'actrice a défendu à plusieurs reprises Roman Polanski, poursuivi pour le viol d'une mineure depuis 1977. Le 16 mars 2018, dans Quotidien sur TMC, elle déclarait ainsi : "On peut imaginer qu'une jeune femme de 13 ans puisse faire 15, 16 ans. Il ne lui a pas demandé sa carte de visite. Il a toujours aimé les jeunes femmes. J'ai toujours trouvé que le mot de viol avait été excessif."

Sur Dunkerque

Partie à Dunkerque en 2015 pour tourner "La Tête haute", Catherine Deneuve a avoué tout le bien qu'elle pensait de cette ville au magazine Elle : "Ça m'a semblé d'une tristesse, cette ville ! C'est un port, certes, mais ce qui marche vraiment, ce sont les cigarettes et l'alcool." Des propos peu appréciés par le maire de la ville et les habitants du Nord.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.