Catherine Deneuve critiquée pour sa vente aux enchères, elle répond

Catherine Deneuve critiquée pour sa vente aux enchères, elle répond
Catherine Deneuve à la soirée Fight Night à Vérone, le 8 septembre 2018.

Émilie Nougué

L'actrice a choisi de se séparer de 350 pièces de sa garde-robe signées Yves Saint-Laurent. Une vente aux enchères qui lui vaut de nombreuses critiques, beaucoup lui reprochant de vouloir simplement se faire de l'argent.

Cette vente exceptionnelle aura lieu pendant la semaine de la Fashion Week parisienne. Elle proposera quelque 350 vêtements portant la griffe YSL, pour la plupart des pièces uniques, et estimés entre 1000 et 5000 euros chacun. Mais depuis l'annonce de cette vente, Catherine Deneuve est vivement critiquée. La raison ? Elle n'a pas expliqué ce qu'elle allait faire de l'argent récolté.

"Besoin de tunes" ?

Dans une interview au Figaro parue le 16 janvier 2019, l'icône française a indiqué : "Beaucoup de gens auraient aimé que je fasse une annonce en même temps que cette vente. Je n'ai pas voulu. Personne n'a à savoir ce que je vais faire de cet argent. Il y a des affaires de l'ordre du public, d'autres du privé." Puis elle a rapporté avec humour que cette affaire passionnait même les cours de récréation : "À l'école de ma petite fille, on lui a dit: 'Alors ta grand-mère vend ses fringues, elle a besoin de tunes' !"

Malgré tout, la mère de Chiara Mastroianni et Christian Vadim ne compte pas changer d'avis. "J'ai mon idée, mais je la garde pour moi. Je ne suis pas une adepte des réseaux sociaux ni du déballage intime", a-t-elle lancé. Elle a également souligné que ces vêtements prenaient beaucoup de place et nécessitaient d'être entretenus : "J'ai vendu ma maison de Normandie où je les entreposais dans mon grenier à température sur des portants. Je ne les mettais plus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.