Catherine Deneuve "antiféministe" ? Nicoletta prend sa défense

Catherine Deneuve "antiféministe" ? Nicoletta prend sa défense
La chanteuse Nicoletta au défilé de mode printemps-été 2018 "Christophe Guillarmé" à Paris, le 27 septembre 2017.

Le 24 janvier 2021, Camélia Jordana créait la polémique en remettant en cause le statut d'icône du féminisme de Catherine Deneuve et Brigitte Bardot. Plusieurs semaines après, les propos de la jeune artiste continuent d'être au coeur des débats. Dans un entretien accordé au Figaro le 19 février dernier, la chanteuse Nicoletta a défendu l'image de ces puissantes femmes.

Connue pour son franc-parler, Nicoletta n'a pas hésité à s'insurger contre les propos de la jeune chanteuse de 28 ans. "La petite Camélia Jordana chante très bien, mais je suis choquée par ses propos. Avec son talent, elle devrait réfléchir un peu et dire merci à la République française. J'ai le même âge que Catherine Deneuve, qu'elle critique, mais je suis fière que Deneuve ait signé le manifeste des 343 sal*pes en 1971", a-t-elle affirmé dans les colonnes du Figaro. Un acte qu'elle défend aussi fermement dans son livre intitulé "Soul Sister".

"Nous étions des jeunes femmes libres"

Interrogée sur le sexisme dans l'industrie musicale d'il y a 50 ans, Nicoletta a tenu à défendre une époque libre et audacieuse à l'image de son propre tempérament, qu'elle n'a jamais eu peur de montrer, même aux côtés des hommes. "Il ne m'est jamais rien arrivé. J'ai un tempérament fort et je suis très sportive. Eddie Barclay, le patron de mon label, était paternaliste. À côté de ses épouses sublimes, on était des lilliputiennes. Un soir, en boîte, un garçon m'a mis une main aux fesses. Je l'ai giflé de toutes mes forces au point qu'il a saigné du nez", a-t-elle fièrement raconté. Et la chanteuse de 76 ans de conclure : "Nous étions des jeunes femmes libres. En 1965, nous venions de gagner le droit d'ouvrir un compte en banque et de signer nos chèques toutes seules. Avant d'avoir mon fils Alexandre, je me suis fait poser cinq stérilets. Je suis pour l'avortement mais il ne doit pas être un simple moyen contraceptif."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.