Camille Combal, harcelé par les paparazzis : "Le week-end, c'est en permanence"

Camille Combal, harcelé par les paparazzis : "Le week-end, c'est en permanence"
Camille Combal à la soirée de rentrée de TF1 au Palais de Tokyo à Paris, le 9 septembre 2019.

En 2019, Camille Combal s'est imposé comme l'animateur le plus en vogue de TF1. À ce titre, l'ancien petit protégé de Cyril Hanouna a accordé une longue interview au Parisien publiée ce dimanche 29 décembre, dans laquelle il revient sur son année exceptionnelle.

Une chose est sûre, la carrière de Camille Combal sur le petit écran a explosé ces 12 derniers mois. "Professionnellement, c'est ma plus belle ! Je suis très heureux de cette année et demie à TF1, car je fais plein d'émissions différentes", s'est-il d'abord enthousiasmé dans les colonnes du Parisien. Aux commandes de plusieurs émissions phare de la chaîne comme Danse avec les stars, Mask Singer et Qui veut gagner des millions ?, l'animateur de 38 ans jouit désormais d'une grande popularité auprès du grand public.

Lassé par les paparazzis

"Je suis davantage reconnu dans la rue, oui. Mais avec moi les gens sont hypercool. Ils sont très familiers, c'est génial ! Ce n'est jamais 'Monsieur Combal', mais plus 'Wesh Camille ! Viens-là faut trop que je te présente mon cousin, ça te dérange si on l'appelle ?' (rires). Je n'oublie jamais que tout ce qui m'arrive c'est grâce à eux, à leur fidélité. Si je peux garder ce lien-là longtemps, je serais hyper content", a-t-il ensuite précisé.

Néanmoins, l'ancien chroniqueur de TPMP n'apprécie pas de la même façon les paparazzis qui le suivent au quotidien. "Ça, en revanche, c'est pesant. Le week-end, c'est en permanence. Tout ça pour me photographier avec ma chérie. (...) Elle n'a pas envie d'être réduite à ça et elle a bien raison ! En plus, franchement, je ne comprends pas du tout ce qu'ils photographient... J'adore ma vie, mais elle est ordinaire à mourir ! (...) Les paparazzis doivent s'ennuyer à mourir en me suivant. Mon objectif secret c'est de les avoir à l'ennui ! (rires)", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.