Calogero révèle pourquoi il a caché son passé d'élève en échec scolaire

Calogero révèle pourquoi il a caché son passé d'élève en échec scolaire
Calogero au village de Roland Garros, le 5 juin 2019.

Accueilli dans l'émission Culture Médias le 15 décembre 2020, Calogero a pris le temps d'évoquer à quel point sa récente chanson Stylo Vert est personnelle. Sur les ondes d'Europe 1, l'artiste a révélé qu'il a été en échec scolaire et qu'il a longtemps gardé ce secret.

Présente sur le dernier album en date de Calogero, la chanson Stylo Vert parle d'une expérience très personnelle. Sur les ondes d'Europe 1, l'interprète de Face à la mer a en effet confié qu'il s'était inspiré de son expérience et de son vécu pour écrire ce titre. Des confessions touchantes sur un sujet que le chanteur qui a percé sur le tard a rarement évoqué.

Dans Stylo Vert, Calogero conte l'histoire d'un père illettré qui se retrouve dans l'embarras lorsqu'il est amené à devoir aider ses enfants à faire leurs devoirs. S'il s'agit d'un récit imaginé pour le morceau, l'artiste a cependant révélé qu'il y avait introduit une part de vérité, puisqu'il s'était partiellement inspiré de sa propre expérience en tant que père. "J'étais en échec scolaire et je l'ai longtemps caché à mes enfants. Je voulais qu'ils travaillent bien à l'école, pour qu'ils aient le choix plus tard", a révélé celui qui a par le passé écopé d'une condamnation pour plagiat.

"J'étais apprenti plombier-électricien, et j'étais vraiment en échec scolaire"

En juin 2018 dans 20H30 le Dimanche, Calogero révélait que cet échec scolaire avait aussi été une force, puisque cette souffrance lui avait donné envie de se dépasser pour réussir dans la musique : "Ce qui m'a donné envie, c'est que j'étais en échec scolaire. J'étais apprenti plombier-électricien, et j'étais vraiment en échec scolaire." Le 15 décembre dernier dans Culture Médias, l'interprète du hit En apesanteur a révélé comment il était parvenu à trouver le courage de surmonter ses lacunes : "On peut dire que c'est la musique et la culture qui m'ont sauvé." Et la star de 47 ans de conclure avec un triste constat sur l'actualité troublée par la crise sanitaire et la fermeture des lieux dédiés à la culture : "Quand j'entends que la culture est non-essentielle, je peux vous dire que pour moi elle a été plus qu'essentielle."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.