Bruce Toussaint : témoin de l'accident mortel de Lady Diana, il se livre

Bruce Toussaint : témoin de l'accident mortel de Lady Diana, il se livre
Bruce Toussaint à l'avant-première du film "Vice-Versa" des studios Disney Pixar au Grand Rex à Paris, le 31 mai 2015.

Jeudi 14 novembre 2019, Bruce Toussaint s'est confié à Paris Match sur le premier scoop de sa carrière journalistique : celui du décès tragique de Lady Di à la suite d'un accident de voiture à Paris.

Le soir du 30 août 1997, Bruce Toussaint, âgé de 23 ans à l'époque, se trouvait dans un bar des Champs-Élysées avec des amis, avant de décider de rentrer chez lui à minuit et demi. C'est à ce moment précis que le jeune journaliste, qui travaillait pour Canal+, a été le témoin (malgré lui) d'un drame historique qui a bouleversé le monde entier.

Au plus près de la tragédie

"Dans la voiture qui longe les quais, nous remarquons au loin des gyrophares, puis une horde de voitures de police. Un déploiement aussi important n'indique jamais rien de bon", s'est-il remémoré dans les colonnes de Paris Match ce jeudi 14 novembre, avant de poursuivre : "Je demande à mon ami d'arrêter la voiture près du pont de l'Alma, je descends (...) Je me trouve à moins de 30 mètres. Le drame vient de se produire. J'aperçois une Mercedes noire encore fumante, et à peine reconnaissable tant le choc a dû être violent."

Et Bruce Toussaint de préciser : "Naïvement, un jeune policier m'annonce la nouvelle : il s'agit de Lady Diana et de son compagnon, Dodi Al-Fayed. C'est le choc. L'ex-épouse du prince Charles, mère de William et de Harry, est la plus grande star au monde." Son premier réflexe a donc été de prévenir Erik Gilbert, le directeur de sa rédaction, qui l'a autorisé à diffuser la nouvelle à l'antenne. À 2h30, il était donc le premier à relayer l'information, même s'il ne connaissait pas encore la gravité de la situation. La dépêche indiquait "quelques fractures aux jambes" pour la princesse. Et ce n'est qu'aux alentours de 5 heures que le décès de Lady Di a été annoncé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.