Brigitte Macron : la Cour des comptes révèle ce qu'elle coûte à l'Élysée

Brigitte Macron : la Cour des comptes révèle ce qu'elle coûte à l'Élysée
Brigitte Macron en marge du Défilé du 14 juillet 2019 à Paris.

La Cour des comptes a dévoilé jeudi 18 juillet 2019 son rapport annuel sur le budget de la présidence. On y découvre combien l'Élysée a dépensé pour le couple formé par Emmanuel et Brigitte Macron en 2018 et notamment le budget nécessaire pour l'épouse du chef de l'État.

Dans ce rapport pour l'année accessible par tous sur Internet, les magistrats de la Cour des comptes mettent en avant "les dépenses rattachées à l'activité propre du conjoint du président de la République". Ainsi peut-on découvrir ce que coûte Brigitte Macron à l'Élysée, elle qui "dispose d'un directeur de cabinet et d'un chef de cabinet, ainsi que de deux secrétaires". Les dépenses liées à cette équipe étaient de 279 144 € en 2018. Un "montant comparable à 2017", selon la juridiction financière.

Des milliers d'euros de coiffure et de maquillage par mois

Le rapport met également en avant les dépenses du couple présidentiel en termes de coiffure et de maquillage : 5 200 euros ont ainsi été alloués mensuellement à l'apparence d'Emmanuel Macron et de sa femme. Un budget qui peut paraître indécent à première vue, mais qui en réalité paraît bien moins important que celui dont jouissait François Hollande pendant son mandat. Et pour cause, l'ancien président français coûtait, à lui seul, 9 895 euros par mois...

Malheureusement, certaines autres dépenses ne sont pas listées et précisées par le rapport : c'est le cas de ce que coûte sa protection ("intégrée dans les missions générales du GSPR (...) son coût ne peut être isolé en tant que tel", explique la juridiction), ses frais de déplacements (15 voyages officiels à l'étranger), ou encore le tarif lié à la lecture de son courrier ! Une somme qui doit être imposante car, selon la Cour des comptes "à elle seule, Mme Macron a reçu au cours de l'année 2018 près de 19 500 courriers (13 000 en 2017) nécessitant d'affecter sept agents du service à cette correspondance".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.