Brigitte Macron, ex-enseignante : "J'étais bien dans une salle de classe"

Brigitte Macron, ex-enseignante : "J'étais bien dans une salle de classe"
Brigitte Macron au palais présidentiel de Riga, en Lettonie, le 29 septembre 2020.

Mercredi 10 février 2021, la première dame était reçue sur France Bleu, par Willy Rovelli, pour évoquer l'opération Pièce Jaunes dont elle est la marraine. L'animateur de On n'est pas à l'abri de faire une bonne émission en a profité pour l'interroger sur d'autres sujets, dont son ancien métier d'enseignante.

"La transmission, la pédagogie, ça me manque", a fait savoir Brigitte Macron auprès de Willy Rovelli ce mercredi. Pourtant, au départ, c'est un peu par hasard qu'elle s'est tournée vers l'enseignement. Elle a débuté dans le métier "après (son) troisième enfant", Tiphaine, née en 1984 de son premier mariage avec André-Louis Auzière.

"Je n'ai jamais eu envie de partir"

"Je n'arrivais plus à gérer, j'avais envie de faire quelque chose de nouveau, s'est souvenue l'épouse d'Emmanuel Macron. Une amie m'a proposé un cours. 'Ils ont besoin de profs', m'a t-elle dit. Je suis sortie de cette heure de cours, en me disant : 'Je veux faire ça, c'est pour moi !' J'étais bien dans une salle de classe, et je n'ai jamais eu envie de partir. Mais ça n'était pas une vocation."

Aujourd'hui, Brigitte Macron "arrive encore à enseigner, de temps en temps, mais a des adultes" et plus à des adolescents. Son passage sur France Bleu lui a permis d'avoir une pensée pour ses anciens élèves. "Ils vous disent toujours très gentiment merci à la fin de l'année mais moi aussi je pouvais leur dire merci. C'est extraordinaire ce que les adolescents peuvent vous apporter, à condition qu'on arrive un peu à rentrer dans leur monde", a-t-elle souligné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.