Brigitte Bardot, une confinée heureuse : "J'aime être dans ma ­campagne"

Brigitte Bardot, une confinée heureuse : "J'aime être dans ma ­campagne"
Brigitte Bardot lors de sa rencontre avec Dominique Bussereau à Paris, 11 mai 2006.

Certains vivent le confinement avec difficulté. Pour Brigitte Bardot, c'est tout le contraire. Confinée à Saint-Tropez, la star de 85 ans l'a confié au JDD dimanche 12 avril 2020 : pour elle, le confinement est une période dont il faut profiter et tirer les leçons.

Après un premier mois de confinement, nombreux sont les Français qui témoignent d'une certaine lassitude. Mais d'autres disent au contraire se réjouir de cette période exceptionnelle. C'est le cas de Brigitte Bardot, qui a révélé au JDD sa joie d'être confinée : "Je suis quelqu'un de sauvage. À part quelques-uns, je n'aime pas trop la compagnie des Humains. [...] J'aime être dans ma ­campagne, avec mes animaux et mes arbres en fleurs. Ici, les couchers de soleil sont magnifiques".

Et la fervente militante de la cause animale constate qu'elle n'est pas la seule à voir le bon côté de la situation : "Je revois des écureuils, des oiseaux en pagaille et même des sangliers sur le chemin du littoral". À Saint-Tropez comme à Marseille, la vie animale semble en effet reprendre ses droits.

"La Terre nous donne un dernier avertissement"

Pour Brigitte Bardot, cette pandémie se doit d'être perçue comme un cri d'alerte lancé par la planète à ses habitants : "On a pillé, foré, ravagé les sols, pollués les cours d'eau et les océans. La Terre nous donne un dernier avertissement". Plutôt pessimiste, celle qui incarna Camille dans "Le Mépris" pense néanmoins que les agissements qu'elle déplore recommenceront dès l'arrêt des mesures de confinement : "L'homme se souviendra du confinement puis il reprendra comme avant sa course folle. Rien ne changera".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.