Brigitte Bardot : son violent coup de gueule contre la chasse et Macron

Brigitte Bardot : son violent coup de gueule contre la chasse et Macron
Brigitte Bardot à la sortie de l'Élysée, après une réunion avec Nicolas Sarkozy à Paris, le 27 septembre 2006.

La Fondation Bardot ainsi que 76 autres associations ont dénoncé les abus de la chasse dans une tribune intitulée Ça suffit, publiée par Le Parisien le 3 novembre 2018. La célèbre actrice en a, par la suite, profité pour cibler directement le président.

Face à la chasse, toujours autorisée en France, une tribune regroupant 76 associations ainsi que la fondation Bardot a été publiée dans Le Parisien le 3 novembre pour dénoncer "des pratiques cruelles et moralement inacceptables", sans oublier de tacler "la bienveillance manifeste de quelques élus en quête de voix, et ce jusqu'au plus haut sommet de l'État."

"Des pratiques cruelles et moralement inacceptables"

La figure clé de ce mouvement, Brigitte Bardot, a ensuite déclaré à l'AFP: "Ce qui est exceptionnel, c'est que 76 associations ont toutes signé. C'est extraordinaire, c'est la première fois qu'il y a un tel engouement contre la chasse... C'est un pas formidable contre Macron."

Dans cette tribune, comme le relate Le Figaro, elles ont revendiqué "la fin de la chasse à courre, de la vénerie sous terre des renards et blaireaux, des piégeages dits 'traditionnels' et de la persécution des animaux considérés comme 'susceptibles d'occasionner des dégâts.'" Ces associations ont aussi exigé le dimanche sans chasse.

L'ancienne actrice s'est ensuite confiée au micro d'Europe 1 pour dénoncer le manque d'initiatives de la part du gouvernement, et notamment du chef de l'État. "Le gouvernement et Macron sont à genoux devant les chasseurs, leur donnent des privilèges inimaginables. Il y en a marre", a-t-elle déclaré avant d'ajouter que leur position était "inadmissible".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.