Brigitte Bardot "seule" face à la souffrance animale : son cri d'alarme

Brigitte Bardot "seule" face à la souffrance animale : son cri d'alarme
Photo d'archive de Brigitte Bardot, en 2004.

Dans un entretien au Monde paru le 26 avril 2021, Brigitte Bardot, fervente protectrice des animaux, s'est confiée sur son combat et a dénoncé l'indifférence du gouvernement.

Voilà plusieurs décennies que Brigitte Bardot utilise sa notoriété pour améliorer la condition animale. Ce 26 avril, dans Le Monde, l'ancienne actrice aux nombreux coups de gueule est une nouvelle fois montée au créneau. Selon elle en effet, le sort réservé aux animaux est encore plus alarmant depuis la pandémie. "Quand les gens vont mal, cela retombe toujours sur les animaux", a souligné l'icône des 60's.

"J'aimerais plus de relais"

Pour mener à bien son combat, Brigitte Bardot ne reçoit "pas un sou" et "aucune aide" de l'État. Par ailleurs, elle a l'impression que le public ne se rend pas compte de "la multitude de problèmes" résolus par sa Fondation. Aujourd'hui, elle se sent "terriblement seule devant l'indifférence du gouvernement envers la souffrance animale et ses compromissions électoralistes avec le lobby des chasseurs". "Et cela m'affecte profondément", a ajouté la militante.

Si Brigitte Bardot ne perd pas espoir et a envie de croire en la prise de conscience des "jeunes générations", elle regrette la disparition "d'amis proches qui soutenaient (son) combat, comme Robert Hossein". "Restent Delon, Mylène Demongeot, Belmondo, qui a adopté des chiens à la fondation... J'aimerais plus de relais. Mais qu'on ne s'inquiète pas. Je suis comme la reine d'Angleterre : ni prête à renoncer au trône, ni prête à baisser les bras !", a conclu B.B.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.