Brigitte Bardot s'insurge contre les abandons d'animaux pendant la pandémie

Brigitte Bardot s'insurge contre les abandons d'animaux pendant la pandémie
Brigitte Bardot lors de la 6e édition du Festival de la fiction TV à Saint-Tropez, le 18 septembre 2004.

Depuis la crise du Covid-19, les abandons d'animaux augmentent. Une situation qui énerve et désespère Brigitte Bardot, qui s'est confiée auprès du Parisien sur ce sujet.

Le 19 mars 2020, depuis sa ferme à Saint-Tropez, Brigitte Bardot a accordé une interview par téléphone au Parisien. Et alors que le journal lui demandait comment elle allait, elle a de suite abordé la question des animaux abandonnés. "Oh mais on s'en moque de comment je vais. Je ne m'exprime pas pour parler de mes petits problèmes. Je ne suis pas contente. Tous ces abandons, c'est dégueulasse. Il est inadmissible de penser que les animaux peuvent transmettre le coronavirus", a-t-elle déclaré.

"C'est très cruel de se venger sur les chats et les chiens"

Engagée depuis des années pour la cause animale par le biais de la fondation portant son nom, l'ancienne chanteuse, actrice et icône de beauté a rappelé que le coronavirus "se transmet entre humains". "Mais les êtres humains sont de plus en plus inhumains. C'est très cruel de se venger sur les chats et les chiens, d'en faire des boucs-émissaires. Ils vont crever de faim et non du coronavirus", s'est-elle insurgée.

Indiquant que la SPA était "plus que saturée", Brigitte Bardot a appelé à retrouver "un peu d'humanité et de sens commun". "La seule manière de sortir, aujourd'hui, c'est de promener son chien ! Les Espagnols l'ont bien compris. Ils adoptent massivement ces dernières semaines, au lieu d'abandonner", a-t-elle souligné avant de conclure : "Alors qu'on nous interdit de voir nos amis, le seul ami qui nous reste, c'est notre animal de compagnie..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.