Bientôt une Miss France transsexuelle ? "C'est compliqué", estime Sylvie Tellier

Bientôt une Miss France transsexuelle ? "C'est compliqué", estime Sylvie Tellier
Sylvie Tellier lors du photocall de la générale "L'Oiseau Paradis" au Paradis Latin à Paris, le 6 juin 2019.

Interrogée par Le Parisien , dimanche octobre 2019, sur la possibilité d'une candidate transgenre à Miss France, Sylvie Tellier a indiqué qu'elle n'y était pas opposée, mais doute que les Français soient vraiment prêts.

Alors que la prochaine Miss France, qui succédera à Vaimalama Chaves, sera élue le 14 décembre 2019 à Marseille, Sylvie Tellier s'est exprimée le 27 octobre sur un sujet qui prend de l'ampleur : la présence éventuelle d'une miss transsexuelle à ce concours. "Demain, si une femme ou un garçon ayant changé de sexe et ayant donc un état civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale", a déclaré la présidente du comité en charge de l'élection.

"Nous suivons le choix du public"

Sylvie Tellier a rappelé qu'une candidature transsexuelle n'était "pas interdit(e) dans le règlement" mais estime que "c'est compliqué dans les faits", en particulier parce que la chirurgie esthétique, qui accompagne souvent les changements de sexe, est interdite. Elle a également pointé du doigt une autre problématique : les choix des Français, qui "n'élisent déjà pas une Miss Vallon d'Auvergne qui fait un 42 ou un 44" (le concours a d'ailleurs récemment été accusé de grossophobie).

"Je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une jeune femme transsexuelle, a ainsi résumé la directrice du concours de beauté. Mais si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l'élit, on ne s'y opposera pas, évidemment, car nous suivons le choix du public."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.