Bernard Tapie en dit plus sur son état de santé après l'arrêt des traitements

Bernard Tapie en dit plus sur son état de santé après l'arrêt des traitements
Bernard Tapie lors de son procès au Palais de Justice de Paris, le 4 avril 2019.

Malade d'un cancer de l'estomac et de l'oesophage, Bernard Tapie expliquait en juillet 2019 sa décision d'interrompre temporairement les traitements. Cinq mois plus tard, l'ancien président de l'Olympique de Marseille a donné de ses nouvelles à Nice Matin, et elles ne sont pas très rassurantes.

Atteint d'un double cancer de l'estomac et de l'oesophage, Bernard Tapie fait face depuis de nombreux mois à la maladie. Si au départ, il avait pris la décision de stopper ses traitements afin d'être "lucide" lors de sa comparution au procès de l'affaire de l'arbitrage Adidas-Crédit Lyonnais, Bernard Tapie a révélé à Nice Matin lundi 23 décembre 2019 qu'il ne les avait pas repris et que son état de santé s'aggravait de jour en jour : "Ma dernière séance de chimiothérapie, était fin juin. À part une séance de rayon visant une seule tumeur, je n'ai pas eu de traitement depuis juillet. Alors que j'ai des métastases."

Il garde espoir

L'homme de 76 ans n'est pas du genre à baisser les bras et il accorde une grande confiance aux médecins qui s'occupent de lui : "C'est là que les médecins sont formidables : on croit qu'ils abandonnent alors qu'ils étudient, lisent tout et se renseignent. Et ceci, pour tout le monde ! Si les gens savaient ce qu'ils ne voient pas et qui, pourtant, conditionne leur survie, ils seraient moins sévères à l'égard du corps médical, infirmières et aides soignantes incluses. Il faut avoir été entre leurs mains avec un problème de cette gravité pour le mesurer."

Si Bernard Tapie est loin d'être guéri, il garde tout de même espoir, comme il l'avait indiqué dans Sept à Huit au début du mois de décembre : "Je suis très croyant. Et, bon je ne dis pas que ça aide, mais les perspectives de partir ne sont pas les mêmes. Je n'ai pas trop fait de misères dans la vie, j'espère en être récompensé."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.