Bernard Montiel révèle avoir été menacé de mort : "Ça a duré très longtemps"

Bernard Montiel révèle avoir été menacé de mort : "Ça a duré très longtemps"
Bernard Montiel à la générale de la comédie musicale "Chicago" au Théâtre Mogador à Paris, le 26 septembre 2018.

Sur le plateau de Touche pas à mon poste !, mardi 3 décembre 2019 sur C8, l'ancien présentateur de Vidéo Gag s'est souvenu de cette période difficile pendant laquelle il recevait des menaces de mort par voie postale.

Cyril Hanouna aime particulièrement que ses chroniqueurs s'épanchent sur leur vie personnelle. Ce mardi 3 décembre, le trublion du PAF l'a une nouvelle fois prouvé, demandant si sur le plateau, certains avaient déjà reçus des menaces de mort. Une question à laquelle quelques-uns de ses acolytes ont répondu par la positive. Ce fut le cas de Géraldine Maillet mais aussi de Bernard Montiel.

Un corbeau démasqué mais...

"On mettait des cercueils dans ma boîte aux lettres", a ainsi révélé l'ami de Brigitte Macron dans Touche pas à mon poste !. "Pour que vous arrêtiez Vidéo Gag ?", lui a demandé Cyril Hanouna, hilare. Et Bernard Montiel d'expliquer : "J'avais pris la défense de différentes personnalités que j'estimais, et c'était les gens du Front National." L'animateur de l'émission de C8 lui a alors demandé s'il avait "flippé". "Oui, bien sûr, parce que là, c'était à la maison quand même, et puis ça a duré longtemps. En plus, j'ai eu les murs tagués...", lui a répondu le principal intéressé.

Mais qui a bien pu en vouloir à Bernard Montiel au point de lui adresser des menaces de mort par voie postale ? "En fait, c'était un mec du Front National qui m'a cherché", a-t-il confié. La découverte de l'identité du corbeau n'aura toutefois été quelque peu inutile. Et pour cause, ce dernier n'était plus de ce monde. "Je l'ai trouvé et il est mort !", a conclu l'ex-figure de Vidéo Gag.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.