Bernard Montiel raconte son renvoi explosif de TF1 : "J'ai tout balancé !"

Bernard Montiel raconte son renvoi explosif de TF1 : "J'ai tout balancé !"
Bernard Montiel au village lors des internationaux de tennis de Roland-Garros à Paris, le 3 juin 2019.

En 2003, Bernard Montiel était renvoyé de TF1. Le 26 mai 2020, dans C que du kif sur C8, l'ancien animateur de Vidéo Gag, Une famille en or et La Une est à vous est revenu sur cet épisode... pour le moins explosif.

Il y a 17 ans, Bernard Montiel vidait violemment son sac lors d'une interview accordé à Jean-Marc Morandini. Arthur ? "Même avec un prompteur, il se plante !", lançait-il. Jean-Pierre Foucault ? "Son émission (Zone rouge, ndlr) est une c**nerie". Quant à lui ? Il "touchait un paquet" en posant "son gros c*l sur les banquettes". Un entretien qui, évidemment, n'a pas plu à sa direction. Mais l'ami de Brigitte Macron savait très bien ce qu'il faisait, lui qui ne supportait plus l'ambiance dans les coulisses de la première chaîne.

"C'était bidon, c'était violent"

"Je gagnais beaucoup d'argent, je le reconnais, mais il se trouve qu'on parlait de famille... Il n'y avait pas de famille, c'était bidon, c'était violent, c'était méprisable", s'est souvenu l'animateur, qui n'avait pas non plus apprécié que l'on confie une émission sur le cinéma qu'il voulait présenter "à quelqu'un d'autre" que lui. "Je me suis dit : 'Ils me prennent pour un con, je vais leur en filer plein la gueule'. C'est moi qui ai appelé Jean-Marc Morandini qui à l'époque était à RMC. (...) J'ai tout balancé !", a-t-il poursuivi.

Lorsque Patrick Le Lay, à l'époque dirigeant de TF1, l'a appelé après cette interview, Bernard Montiel lui a répondu : "Eh bien dégage moi, vous êtes tous pareil. Ce que je dis je le pense et je ne le retire pas." Finalement embauché par TMC, son salaire a, selon lui, était divisé par vingt.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.