Bernard Minet raconte la fin du Club Dorothée : "C'est une petite mort"

Bernard Minet raconte la fin du Club Dorothée : "C'est une petite mort"
Portrait de Bernard Minet à Paris, le 12 mars 2015.

Invité sur le plateau de Non Stop People, mercredi 19 mai 2021, Bernard Minet s'est confié sur ses difficultés à remonter la pente après l'arrêt total du Club Dorothée.

Le Club Dorothée a bercé la génération 1990. Une émission emblématique que l'on n'est pas près d'oublier, bien qu'elle ait disparu de nos écrans. Un fait que Bernard Minet ne peut démentir, en affirmant ce mercredi 19 mai, à Évelyne Thomas sur Non Stop People, qu'il se faisait encore arrêter dans la rue par des fans. Une notoriété acquise grâce à sa belle aventure télévisuelle, dont il est reconnaissant. "Je suis très conscient qu'on avait vécu dix ans d'une merveilleuse aventure. On est resté là dix ans. Les Zénith qu'on a faits, c'était formidable", s'est-il confié. Mais celui qui croulait sous les propositions liées au succès du Club Dorothée a vu sa vie basculer du jour au lendemain, lors de l'arrêt brutal de l'émission en 1997.

"Quand la télé s'arrête, tout s'arrête"

C'est un choc pour Bernard Minet. Il se sent seul, mis à l'écart, plus personne ne s'intéresse à lui. Un passage à vide que l'interprète de Bioman a très mal vécu, comme il l'a indiqué au micro d'Évelyne Thomas. "Non, ce n'est pas un léger passage à vide. Quand la télé s'arrête, tout s'arrête. C'est une petite mort. Pourquoi ? Parce que le téléphone ne sonne plus. J'avais des coups de téléphone d'organisateurs de fêtes... Là, le téléphone arrête de sonner, vous ne valez plus rien. Ça, je l'ai vécu. Je ne savais pas que ça existait à ce point-là, mais j'ai bricolé. J'avais quand même des petits appels." La popularité n'est plus la même, mais Bernard Minet poursuit sa carrière, bien qu'elle soit plus discrète. L'ex-vedette des années 1990 a sorti ces dernières années plusieurs albums, il est remonté sur scène et a même fait quelques apparitions en tant que comédien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.