Bernard-Henri Lévy : sa fille volait des objets de luxe à Arielle Dombasle

Bernard-Henri Lévy : sa fille volait des objets de luxe à Arielle Dombasle
Bernard-Henri Levy et Arielle Dombasle à l'avant-première du film "Soeurs d'Armes" au cinéma MK2 Bibliothèque à Paris, le 3 octobre 2019.

Dans une interview à Marie-Claire parue en novembre 2019, Justine Lévy s'est confiée sur les vols qu'elle a commis dans sa jeunesse.

Fille de Bernard-Henri Lévy et d'Isabelle Doutreluigne, Justine Lévy raconte sa relation avec sa mère, aujourd'hui décédée, dans son dernier livre intitulé "Mauvaise fille". Cette dernière, ancienne mannequin, était toxicomane et ruinée au point, parfois, de ne plus pouvoir s'acheter à manger ni payer ses factures. "Je trouvais ça scandaleux", s'est souvenue l'écrivaine auprès de Marie-Claire à propos de la différence de train de vie entre sa mère et son père.

Des vols pour aider sa mère

Alors, adolescente, Justine Lévy s'est mise à "voler des choses" pour sa mère, dans "les grands magasins" mais aussi à la comédienne Arielle Dombasle, mariée à l'écrivain et philosophe depuis 1993. "Pourtant, c'est la générosité même, a-t-elle souligné au sujet de sa belle-mère. Elle me disait : 'Mais demandez-moi, je vous les donne.' Je préférais les voler. Je trouvais que maman avait aussi droit à tout ça."

La fille de BHL dérobait notamment "des denrées alimentaires de luxe, comme du foie gras" et "des écharpes en cachemire, des choses très douces". Quant à sa mère, elle "acceptait" ces vols et ne lui a "jamais interdit de le faire". "Elle devait penser que c'était la petite touche d'originalité qui me manquait car elle me trouvait trop conventionnelle", a-t-elle confié avant de conclure : "Je pense que si j'avais fait ça à mon père... Je comprends à quel point c'est absurde : voler pour un parent qui ne vous l'a pas demandé."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.