Benoît Poelvoorde révèle une drôle d'anecdote sur son enfance

Benoît Poelvoorde révèle une drôle d'anecdote sur son enfance
Benoît Poelvoorde à l'avant-première du film "Le Grand Bain" au cinéma Le Grand Rex à Paris, le 14 octobre 2018.

Marine Cournede

Le 7 avril 2019, Benoît Poelvoorde était l'invité de Michel Drucker dans Vivement Dimanche. Venu présenter son dernier film, "Raoul Taburin a un secret", il s'est laissé aller à une confidence pour le moins insolite.

Benoît Poelvoorde était présent sur le plateau de Vivement Dimanche pour assurer la promotion de "Raoul Taburin a un secret". Le film, réalisé par Pierre Godeau, raconte l'histoire d'un jeune garçon, Raoul Taburin, qui n'a jamais su faire de vélo. Devenu adulte, cette tare se transforme en véritable malédiction et Raoul, désormais spécialisé dans la réparation de vélos, essaie de cacher ce secret tant bien que mal. Le long-métrage, adapté d'une histoire imaginée par Jean-Jacques Sempé en 1995, comprend également au casting Edouard Baer et Suzanne Clément, et sortira en salles le 17 avril.

Le traumatisme des douches communes

Confortablement installé sur le célèbre canapé rouge de Michel Drucker ce dimanche, Benoît Poelvoorde a prouvé à l'assistance que son personnage n'était pas le seul à avoir des secrets. Lui-même s'est prêté au jeu des confidences en livrant une anecdote assez désopilante sur la période où, enfant, il fréquentait les internats. "Tout le monde, quand on était petit, on a eu un truc 'Je ne vais jamais oser le dire'", a-t-il embrayé.

Puis de poursuivre : "J'ai vécu toute ma vie en internat, on avait des douches communes. Et le problème c'est qu'il y a des types qui sont beaucoup plus formés que toi, plus tôt, et qui ont déjà des poils alors que tu n'en as pas !". Pour éviter la douche, l'acteur avait donc mis au point quelques petites supercheries. "Je disais 'Je suis malade', 'Je suis asthmatique', 'J'ai perdu une jambe'", a-t-il raconté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.