Benjamin Biolay revient sur ses brouilles avec Henri Salvador et Michel Fugain

Benjamin Biolay revient sur ses brouilles avec Henri Salvador et Michel Fugain
Benjamin Biolay lors du 44e Festival du Cinéma Américain de Deauville, le 5 septembre 2018.

Dans son numéro du mois d'août 2020, Vanity Fair revient sur la carrière de Benjamin Biolay. Le magazine évoque, entre autres, les brouilles avec d'autres artistes qui ont jalonné son parcours. L'occasion pour ce dernier de se défendre.

Durant sa carrière prolifique, Benjamin Biolay, qui vient de sortir l'album "Grand Prix", ne s'est pas fait que des amis. Ainsi, s'il s'est fait remarquer en 2000 en composant avec Keren Ann l'album d'Henri Salvador "Chambre avec vue", sa collaboration avec le chanteur aujourd'hui décédé s'est mal passée. L'octogénaire rechignait à le mettre en lumière, allant même jusqu'à écorcher volontairement son nom en l'appelant Benjamin Violet. Et le coauteur de Jardin d'hiver n'a pas hésité à répliquer, ce qui a "pas mal entaché sa réputation", rappelle Vanity Fair.

"J'ai parfois répondu de manière trop sanguine"

"Je n'ai jamais dégainé le premier. Mais j'ai parfois répondu de manière trop sanguine aux attaques. Je ne supportais pas, par exemple, cette étiquette de 'nouvelle chanson française' derrière laquelle on essayait de réunir des gens qui n'avaient rien à voir les uns avec les autres", se défend aujourd'hui l'interprète de Comment est ta peine ?. Et de revenir sur une autre brouille, cette fois avec Michel Fugain : "Et puis quand tu te fais défoncer par Michel Fugain gratuitement, tu ne comprends pas pourquoi tu as mérité ça."

En effet, en 2008, Michel Fugain n'y était pas allé de main morte en traitant la nouvelle génération d'artistes de "bande de petits cons", critiquant Cali, Mathieu Chédid et Benjamin Biolay donc, qu'il considérait comme "le pire" d'entre eux. Enfin, Vanity Fair rappelle que Benjamin Biolay a aussi été en froid avec Bénabar et Vincent Delerm. Mais la brouille avec ce dernier s'est terminée par un duo : Les chanteurs sont tous les mêmes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.