Bedos, Montebourg... Elsa Zylberstein évoque les hommes de sa vie

Bedos, Montebourg... Elsa Zylberstein évoque les hommes de sa vie
Elsa Zylberstein lors du Festival du Film Francophone d'Angoulême, le 22 août 2019.

Dans les colonnes de Paris Match, jeudi 9 janvier 2020, Elsa Zylberstein est revenue sur ses relations sentimentales. Et à 51 ans, l'actrice n'a pas manqué de faire des révélations.

Dans une interview accordée à Paris Match, en kiosque depuis le 9 janvier 2020, Elsa Zylberstein est revenue sur ses précédentes relations. Alors qu'elle file le parfait amour depuis un an avec le réalisateur et scénariste français Michaël Pierrard, celle qui incarnera Simone Veil sur grand écran n'a cependant pas omis de revenir sur ses précédentes histoires avec Nicolas Bedos et Arnaud Montebourg.

"Il faut une carapace"

"Je l'ai aimé comme une folle. Je croyais en cet homme qui n'était rien - enfin, juste le fils Bedos. Il avait une inspiration débordante, écrivait partout, sur des bouts de table. J'étais sûre qu'il ferait de grandes choses. Ce mec est hors normes ! Dans son besoin d'être toujours stimulé, il était stimulant. Il avait une capacité à me galvaniser en tout, dans le boulot, en amour, au quotidien. Il était électrique !", a-t-elle précisé au sujet de Nicolas Bedos. Un portrait visiblement très élogieux concernant l'humoriste de 40 ans qui témoigne de leur profonde amitié.

Toutefois, au sujet de l'ancien Ministre de l'Économie, l'actrice actuellement à l'affiche de 4 films a dressé un portrait beaucoup plus contrasté. "Avec lui, ce fut très fugitif. Mais génial à regarder", a-t-elle confié, non sans humour. Et de poursuivre : "Lui découvrait le milieu des acteurs, et moi, le monde politique. Eh bien, nous, dans le cinéma, on est des Bisounours ! En politique la trahison, c'est tous les jours. Il faut une carapace... Les politiques ne sont pas faits comme nous. Lui me stupéfiait par son humour, sa désinvolture qui résistait à tout. Enfin, il en a quand même eu assez de cette violence."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.