Béatrice Dalle "sadomasochiste" : "J'associe beaucoup la violence et le sexy"

Béatrice Dalle "sadomasochiste" : "J'associe beaucoup la violence et le sexy"
Béatrice Dalle au Festival du film francophone d'Angoulême, le 2 septembre 2020.

Alors que le film "Lux AEterna" de Gaspar Noé, dans lequel elle interprète son propre rôle, est sorti le 23 septembre 2020 au cinéma, Béatrice Dalle a été interrogée par L'Obs et a fait de surprenantes révélations sur ce qui l'a fait fantasmer.

Dans ce long-métrage, Charlotte Gainsbourg accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher pour les besoins d'un long-métrage réalisé par Béatrice Dalle. "Il n'y a rien de plus sexy qu'un bûcher", déclare cette dernière dans "Lux AEterna". Une phrase qu'elle pourrait également prononcer dans la vraie vie puisque l'ancienne compagne de Joeystarr voit dans les choses sacrées une source de fantasmes.

"C'est sur le Christ de Caravage que je fantasme"

"J'associe beaucoup la violence et le sexy, c'est vrai. Je suis sadomasochiste, je le reconnais et je l'assume", a reconnu la comédienne avant d'étayer ses propos : "Il n'y a rien de plus érotique que le Christ crucifié. (...) Moi, c'est sur le Christ de Caravage que je fantasme. Il est tellement beau : quand tu vois ça, t'es obligé d'être chrétien. Il y a une église près de chez moi, rue de Turenne, où le Christ est peint, vivant, torse nu, au plafond. À chaque fois que je passe le voir, j'ai l'impression qu'il me dit 'Viens...'."

Le projet de Gaspar Noé l'a donc immédiatement séduite : "La sorcellerie, la chrétienté, c'est tout ce que j'aime réuni dans un film." Mais pour elle, le long-métrage qui réunit le mieux le sacré et le sexuel n'est autre que "Le Septième Sceau" (1957) d'Ingmar Bergman. "La scène où les moines se flagellent avec les charniers sur les carrioles, pour moi, c'est le top de l'érotisme", a révélé l'actrice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.