Aya Nakamura "tabassée" par son ex, elle témoigne : "J'avais honte"

Aya Nakamura "tabassée" par son ex, elle témoigne : "J'avais honte"
Aya Nakamura en concert à la Fête de l'Humanité à La Coureneuve, le 13 septembre 2019.

Le 27 décembre 2020, Léa Salamé recevait la chanteuse Aya Nakamura dans son émission Femmes Puissantes. Sur les ondes de France Inter, l'interprète de Pookie a fait de rares confidences sur les violences conjugales dont elle a été la victime.

L'affaire avait éclaté en mars 2019, lorsque le blogueur Aqababe a révélé sur Instagram qu'Aya Nakamura avait été battue par son conjoint : "Niska frappait Aya pour un oui ou pour un non, elle encaissait, prenant sur elle jusqu'au jour où elle craqué et a décidé de le quitter. Elle est tombée enceinte, et il l'a tabassée pour qu'elle avorte, rouée de coups et tout." Dans la story qui a fait scandale, l'influenceur publiait une photo du visage tuméfié de la star. Un cliché qu'elle avait elle même publié quelques temps auparavant avant de se raviser et de le supprimer. Reçue par Léa Salamé sur France Inter plus d'un an après les révélations du blogueur, Aya Nakamura a livré sa vérité.

"Je l'ai publiée pour montrer que moi aussi, ça m'était arrivé"

Pourquoi Aya Nakamura a-t-elle supprimé cette photo de son visage marqué par les coups ? Elle a répondu à Léa Salamé : "Je l'ai publiée sans forcément attendre quoi que ce soit. Et quand j'ai vu tout ce qu'il se passait, les médias qui avaient tout repris etc, je me suis dit 'Wouah, ah non je ne veux plus, en fait.' J'avais quand même un peu honte." Et l'interprète de Djadja de conclure : "Je l'ai publiée pour montrer que moi aussi, ça m'était arrivé. Mon copain de l'époque m'avait tabassée. Je l'ai quitté mais je n'ai pas porté plainte."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.