Audrey Crespo-Mara : son fils signe dans un grand club de football, qui est-il ?

Audrey Crespo-Mara : son fils signe dans un grand club de football, qui est-il ?
La journaliste Audrey Crespo-Mara sur le plateau de LCI Matin, en juin 2011.

La journaliste Audrey Crespo-Mara peut être fière. Son fils aîné Sékou vient de signer un contrat professionnel avec le club de Girondins de Bordeaux. La femme de Thierry Ardisson voit son fils, issu d'une union précédente, devenir professionnel dans ce club historique du championnat de football français.

Audrey Crespo-Mara s'est mariée en 2014 avec Thierry Ardisson avec qui elle partage sa vie depuis 2009. Cependant, la journaliste du groupe TF1 a deux enfants avec un entrepreneur sénégalais, Aliou Mara : Sékou (18 ans) et Lamine (15 ans). Si ce dernier a déjà fait des apparitions sur le grand écran dans "Primaire" de Sara Forestier, le fils aîné s'est quant à lui tourné vers une carrière dans le ballon rond. En effet, ancien attaquant du ACBB de Boulogne-Billancourt (92 - Hauts-de-Seine, ndlr), il intègre le centre de formation du club bordelais en 2015 comme le rappelle Le Parisien, pour atteindre le Graal de tous les aspirants footballeurs, signer un contrat professionnel.

"Même les pros commencent à être surpris par son potentiel..."

Le Franco-Sénégalais a fêté sa majorité le 30 juillet 2020, et signe le même jour ce contrat de trois ans. Il confie à propos de ses premières touches de balle sur les terrains d'entraînement professionnels de la Ligue 1 : "Je suis heureux, ça se passe bien. Le gros changement, c'est l'intensité. Je suis un joueur d'espaces. J'aime demander le ballon dans la profondeur", et Sékou de conclure qu'il espère "avoirdes opportunités de jouer en Ligue 1." Bertrand Rebours, le responsable technique de l'ACBB à l'époque où Sékou y jouait, précise sur le talent du joueur : "Dès son premier essai, on a vu un très bon joueur. Et en l'espace de trois mois, il est passé du statut de réserviste au PSG à celui de talent que tout le monde voulait. Six ou sept clubs de Ligue 1 étaient sur lui" dont le club au scapulaire et de rajouter qu'il "(se) souvient qu'il y a eu une lutte acharnée avec Lyon pour le recruter."

Sa mère, première supportrice, le suit de près. Elle allait souvent assister aux matchs dans lesquels son fils pouvait exprimer son talent, notamment dans les airs, comme le confirme Yannick Stopyra, ancien international français devenu chargé de recrutement pour le FCGB : "J'aime beaucoup. J'ai été un joueur de tête et j'ai rarement vu un joueur aussi fort dans le jeu aérien, c'est un phénomène. S'il n'a pas de pépins physiques, il gagnera sa vie avec le football. À quel niveau, Ligue 1, Ligue des champions ? Je n'en sais rien. En tout cas, même les pros commencent à être surpris par son potentiel... C'est bon signe !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.