Arnaud Montebourg se lance dans le business de la glace bio

Arnaud Montebourg se lance dans le business de la glace bio
Arnaud Montebourg présente son miel au public pendant le salon Made in France à Paris, le 8 novembre 2019.

L'ancien ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique, après avoir vendu du miel et des amandes, s'est récemment lancé dans un autre business : celui de la glace. Nom de son projet ? "La Mémère".

Après avoir officié comme porte-parole de Ségolène Royal, comme président du conseil général de Saône-et-Loire, comme ministre sous François Hollande ou encore comme candidat à l'élection présidentielle de 2017, Arnaud Montebourg s'est quelque peu détourné de la vie politique. En 2018, il chausse ses bottes et lance une société baptisée Bleu Blanc Ruche dont l'objectif est de vendre le miel d'une quarantaine d'apiculteurs français afin d'oeuvrer pour le repeuplement des abeilles. Dans la foulée, il crée une autre société "100 % made in France", dans le business de l'amande : La Compagnie des Amandes.

Du bio et de l'équitable

Cette année, c'est dans la glace que compte se démarquer l'ex-compagnon d'Aurélie Filippetti. Ce dernier, comme le révélait l'Agence France-Presse le 10 février 2020, s'est donc associé à des éleveurs laitiers pour fabriquer et vendre des glaces fermières bio. Ainsi est née "La Mémère", "une marque de glace équitable 100% bio, qui se fabrique chez l'éleveur laitier, qui transforme son propre lait en glace, sous la direction technique d'un meilleur ouvrier de France, David Wesmaël", a indiqué Arnaud Montebourg à l'AFP avant de préciser : "Le lait est issu de la ferme, la glace est transformée à la ferme, la vente se fait à la ferme et ailleurs, et nous, on assure le ailleurs."

Comme le précise Le Point, avec cette première ferme privilégiant le circuit court, "Arnaud Montebourg prévoit de fabriquer dans un premier temps 100 000 pots d'un demi-litre à l'année". L'objectif de l'ancien ministre est simple d'après lui : "Assurer une rémunération juste et équitable du producteur en associant les éleveurs, les consommateurs et la grande distribution."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.