Arielle Dombasle évoque l'anatomie "assez stupéfiante" d'un acteur américain

Arielle Dombasle évoque l'anatomie "assez stupéfiante" d'un acteur américain
Arielle Dombasle lors de la 11e édition du Festival du Film Francophone d'Angoulême, le 25 août 2018.

Émilie Nougué

Membre des Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL, l'actrice et chanteuse est revenue, durant l'émission du 18 juin 2019, sur un moment très embarrassant vécu aux États-Unis dans les années 1980.

Possédant à la fois les nationalités française et américaine, Arielle Dombasle, parfaitement bilingue, a joué dans quelques productions outre-Atlantique. Au début des années 1980, elle a ainsi intégré le casting de "Deux flics à Miami", la série culte mettant en scène Philip Michael Thomas et Don Johnson. C'est à propos de ce dernier que la compagne de Bernard-Henri Levy a partagé, ce 18 juin, un drôle de souvenir.

"J'étais très affolée"

"On dit que Don Johnson avait le plus gros organe d'Hollywood", a d'abord lancé Laurent Ruquier, provoquant un petit rire gêné d'Arielle Dombasle. Celle-ci a fini par reconnaître qu'elle avait vu l'acteur américain dans le plus simple appareil : "C'est-à-dire qu'il m'a invitée dans son bungalow et alors il était nu et comment dire..." "En érection ?", a alors demandé Roselyne Bachelot sans détour. "Je dois dire que c'était le cas, a répondu Arielle Dombasle. Moi, j'étais très affolée (...) c'est assez stupéfiant quand même !"

Mais lorsque Laurent Ruquier l'a interrogée sur la suite des événements, l'actrice a précisé qu'il ne s'était rien passé entre elle et le père de Dakota Johnson et qu'elle avait rapidement mis fin à cette entrevue. "C'est vrai que c'était un homme plein de tempérament. Mais moi, j'étais amoureuse de quelqu'un en France et je n'avais pas eu envie de rester dans le bungalow", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.