Ariane Brodier anorexique à 13 ans : "Je voulais retrouver mon corps d'enfant"

Ariane Brodier anorexique à 13 ans : "Je voulais retrouver mon corps d'enfant"
Ariane Brodier à l'avant-première du show "Chantal Thomass" au Crazy Horse à Paris, le 5 octobre 2016.

Le 25 janvier 2021, dans un post partagé sur Instagram et visant à dénoncer la proposition de loi fixant le seuil de non-consentement sexuel à 13 ans, Ariane Brodier s'est livrée sur la façon dont elle se sentait mal dans sa peau à l'adolescence.

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, des personnalités partagent des photos d'elles à 13 ans. Le but : se positionner contre la proposition de loi adoptée par le Sénat et fixant à 13 ans l'âge au-dessous duquel un mineur ne peut consentir à un rapport sexuel avec un adulte. Comme Alexandra Lamy, Laurence Boccolini et Enora Malagré, Ariane Brodier a tenu à rappeler qu'à 13 ans, on n'était encore qu'un(e) enfant. Y compris - ce qui était son cas -, lorsque le corps a déjà développé des formes.

Un "corps qui jurait avec la petite fille que j'étais"

"Je me rappelle de mes 13 ans comme si c'était hier, chaque année je repense à cette année 1992. À 13 ans, je mesurais déjà 1m77 et mes formes généreuses, ma poitrine, mes fesses me grimaient en femme... Pourtant je n'étais qu'une enfant mal dans ce corps qui jurait avec la petite fille que j'étais... Naïve, candide...", a indiqué l'humoriste, qui révélait l'an dernier avoir subi deux fausses couches.

Cette année-là, le regard que portaient les hommes sur elle a changé. Ce qui n'a pas été sans conséquences sur celle qui a été révélée par l'émission Opération Séduction : "L'année de mes 13 ans, j'ai arrêté de manger pour perdre ces formes, pour disparaître, retrouver mon corps d'enfant, ne plus attirer de regard sur moi. Je voulais disparaître. Je suis devenue anorexique et cette maladie est venue gâcher beaucoup de joie dans ma vie et celle de ma famille..."

"À 13 ans on n'est pas adulte, personne n'est consentent pour avoir une sexualité, a-t-elle martelé. À 13 ans, on est un enfant, qu'on ressemble à une enfant ou à une femme, qu'on soit une fille ou un garçon..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.