Antoine : découvrez ce qu'il a touché grâce aux pubs d'un célèbre opticien

Antoine : découvrez ce qu'il a touché grâce aux pubs d'un célèbre opticien
Portrait du chanteur Antoine réalisé à Paris, le 20 octobre 2016.

Invité de l'émission L'Instant Deluxe sur Non Stop People, mardi 25 janvier 2020, la star des années yéyé est revenue sur son statut d'égérie pour la marque d'optique Atol.

Pierre Muraccioli aliasAntoine a marqué les années 1960 en musique. Puis le chanteur a diversifié ses activités, privilégiant les voyages aux quatre coins du monde et l'écriture. S'il s'est ainsi fait plus discret dans les bacs à partir de la fin des années 1980, ce dernier s'est illustré à la télévision dix ans plus tard dans une publicité devenue mythique : celle de la marque d'optique et lunetterie Atol.

Une petite fortune

Un statut d'égérie qui lui "a rapporté beaucoup d'argent" comme il l'a expliqué sur le plateau de L'Instant de Luxe, ce mardi 25 février sur Non Stop People. "Il y a une année où j'étais payé la moitié de ce que Johnny touchait. C'était quand même assez brillant !", s'est même amusé l'homme aux chemises à fleurs, rappelant ainsi que le Taulier était, lui, la figure d'une autre marque, Optic 2000. Si Antoine assure n'avoir "pas fait fortune", il touchait tout de même "0,30 centimes d'euros sur chaque paire de lunettes vendue". "Ça se comptait chaque année par dizaines de milliers d'euros", a-t-il précisé. Bien plus donc que son tube Les Élucubrations d'Antoine qui, "depuis 30 ans, (lui) rapporte 1 000 euros par an".

Qu'a-t-il donc fait de ce petit pactole ? "J'ai trois enfants merveilleux, qui ont maintenant 30, 31 et 33 ans. J'ai pu leur payer les meilleures études. L'un d'eux est maintenant haut-placé dans une très grosse boite de jeu vidéo à Montréal, ma fille est cheffe de cuisine dans un resto 2 étoiles", s'est réjoui Antoine avant de conclure, plein de satisfaction : "Atol, ça m'a permis aussi de faire tous mes films et mes livres sans être inféodé à une chaîne de télé."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.