Anny Duperey, pas tendre avec Emmanuel Macron

Anny Duperey, pas tendre avec Emmanuel Macron
Anny Duperey lors du 8e Festival 2 Valenciennes, le 2 mars 2018.

Invitée sur le plateau de l'émission 20h30 le dimanche présentée par Laurent Delahousse sur France 2, la comédienne n'a pas mâché ses mots au moment de réagir sur le mouvement des "gilets jaunes" et la responsabilité du président de la République.

Dimanche 9 décembre 2018, Laurent Delahousse a reçu sur le plateau de 20h30 le dimanche deux personnalités : Anny Duperey et Daniel Cohn-Bendit. L'actrice de 71 ans, venue présenter son livre intitulé "Les photos d'Anny", ne s'est pas privée de donner son opinion sur le mouvement des "gilets jaunes". Si cette dernière n'a pas affiché clairement son soutien oralement ce soir-là, elle a assuré ne pas être "surprise" par les événements et par le mécontentement des Français.

Un Président "impardonnable" ?

"Je n'ai pas une analyse poussée comme vous. Mais je pense que le personnage, parlons théâtre, le personnage d'Emmanuel Macron, a appelé ça d'une certaine manière", a-t-elle confié face au présentateur et à celui qui reste aujourd'hui l'un des visages de mai 68. Et de s'expliquer : "Ne serait-ce que ces mots : 'Des gens qui ne sont rien et des gens qui ont réussi'. Je crois que c'est impardonnable pour les gens. Je crois que ça s'est fiché dans leur mémoire."

Pour Anny Duperey, pas de doute, l'époux de Brigitte Macron est bel et bien responsable de la situation. L'interprète de Catherine Beaumont dans la série "Une famille formidable" est d'ailleurs convaincue que "ça ne s'oubliera pas". Un avis tranché sur lequel a rebondi Daniel Cohn-Bendit : "Je pense qu'il a fait d'énormes erreurs et vous avez raison, il a eu des dérapages, c'est ce que j'appelle le syndrome du premier de la classe."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.