Anny Duperey et le Lévothyrox : elle a été accusée d'inventer ses symptômes

Anny Duperey et le Lévothyrox : elle a été accusée d'inventer ses symptômes
Anny Duperey au Festival du livre de Nice, le 2 juin 2019.

La comédienne est revenue sur le plateau de Vivement dimanche prochain sur la polémique autour du Lévothyrox, ce médicament dont la nouvelle formule est accusée de nombreux effets secondaires.

Anny Duperey se bat depuis deux ans pour faire reconnaître les effets secondaires du Levothyrox, ce médicament qu'elle prend depuis 15 ans pour soigner ses problèmes de thyroïde et dont la formule a été modifiée au printemps 2017. Invitée sur le canapé rouge de Michel Drucker début décembre 2019 à l'occasion de la sortie du livre "Les Résistantes" de Florence Méréo, qui donne la parole à des lanceuses d'alerte dans le milieu médical, la star d'"Une famille formidable" a de nouveau été interrogée sur le sujet.

"Un syndrome Duperey"

"Lorsqu'on parle de Lévothyrox, on parle du 'symptôme d'Anny'... Et Anny, c'est vous !", lui lance Michel Drucker. "Oui oui, il y a même des médecins qui ont parlé d'un syndrome Duperey. C'est au moment où ils ont essayé de lancer une chose comme quoi peut-être les médias avaient provoqué des effets secondaires. C'était moi, la vilaine !", confie alors Anny Duperey. Et d'expliquer : "Je ne comprenais pas ce qu'il se passait jusqu'à ce qu'une femme, Sylvie Robache, la vraie lanceuse d'alertes, ait fait une pétition, et que je comprenne enfin que c'était à cause de ça."

Anny Duperey affirme que le Lévothyrox est "une crise sanitaire" et rappelle : "Il faut savoir que ce qui était grave dans cette affaire quand c'est arrivé, c'est quand on a substitué brutalement un médicament à un autre, qui était en situation de monopole, donc on ne pouvait pas en prendre un autre !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.