Annie Cordy évoque son idylle avec un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale

Annie Cordy évoque son idylle avec un soldat pendant la Seconde Guerre mondiale
Annie Cordy au Parc des Expositions de Valence lors du spectacle "Âge tendre et têtes de bois", le 18 novembre 2011.

Plutôt discrète sur sa vie amoureuse, Annie Cordy a cependant fait de rares confidences sur les trois histoires d'amour les plus marquantes de sa vie. Dans son édition du 14 juin 2020, France Dimanche a rappelé les confessions de l'artiste, notamment à propos de son idylle avec un soldat durant la Seconde Guerre mondiale.

À bientôt 92 ans, Annie Cordy a eu une vie bien remplie. Une existence au cours de laquelle l'incontournable interprète de Tata Yoyo a vécu trois histoires d'amour qu'elle n'oubliera jamais. Sa toute première relation amoureuse, elle l'a vécue avec un soldat anglais. Un beau jeune homme qui lui a fait battre le coeur, dont elle se souvient encore aujourd'hui avec beaucoup d'émotion.

C'est à Télé 7 jours qu'elle a raconté cette histoire pour la toute première fois : "Il avait des dents magnifiques. Et j'ai craqué... L'uniforme a dû contribuer. Toutes mes copines étaient jalouses." Il faut dire que le régiment de John s'était installé juste en face de chez les parents de la chanteuse, entre les murs d'une usine désaffectée.

Trente années d'un amour inconditionnel

Après John, c'est dans les bras d'un artiste de cirque qu'Annie Cordy a de nouveau trouvé l'amour, le temps d'une relation qui aura duré deux ans. Mais le grand amour de sa vie, ce n'est ni John ni cet artiste de cirque. Celui qu'Annie Cordy a aimé plus que n'importe quel autre homme, c'est François Henri Bruneau, surnommé "Bruno". Un homme qui a partagé la vie de l'interprète de La bonne du curé pendant plus de trente ans, de 1958 à 1989. Le 9 février 1989, alors âgé de 78 ans, "Bruno" est mort des suites d'un malaise cardiaque. Une déchirure qui a failli interrompre définitivement la carrière d'Annie Cordy. "J'ai eu du mal à assurer mes concerts après sa disparition, mais il n'aurait jamais voulu que j'arrête." À plus de 90 ans, l'inoubliable mamie du film "Les Souvenirs" continue à travailler, et si elle a pris ses distances avec le monde de la musique, elle enregistre encore des contes pour enfants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.