Anne Sinclair : dix ans après, elle livre ses confidences sur l'affaire DSK

Anne Sinclair : dix ans après, elle livre ses confidences sur l'affaire DSK
Enregistrement de l'émission Rembob'Ina avec Anne Sinclair, le 8 octobre 2019.

Dix ans après, Anne Sinclair livre ses confidences sur "l'affaire DSK" dans une interview accordée au magazine Elle, à paraître le 27 mai 2021.

C'était le 14 mai 2011. Dominique Strauss-Kahn, alors favori des prochaines présidentielles, était accusé d'agression sexuelle par Nafissatou Diallo, femme de chambre dans l'établissement new-yorkais où l'homme politique résidait. À l'occasion de la sortie de son livre "Passé composé" (à paraître le 2 juin 2021), la journaliste Anne Sinclair revient dans Elle sur le "séisme" qui a bouleversé sa relation avec DSK.

"J'étais dans le déni parce que j'étais dans la confiance."

"Le monde entier qui nous épiait (...).", se remémore la journaliste. Celle qui avait alors soutenu DSK envers et contre tous revient sur son choix de l'époque : "On ne laisse pas tomber un homme qui est à terre. (...) Et puis j'étais dans la bataille, je pensais juste à sauter barrière après barrière." "J'étais dans le déni parce que j'étais dans la confiance", explique-t-elle ainsi en assurant qu'elle n'a jamais eu "d'explication de fond" avec son ex-époux.

La journaliste poursuit en décrivant une certaine "emprise" de la part de l'homme politique : "Il avait un pouvoir de persuasion très fort ; quand j'avais des soupçons, il les démontait et j'avais envie de le croire." Elle poursuit : (...) J'étais avec lui dans la hantise du désaccord et la crainte de lui déplaire. Alors, était-ce de l'emprise, je ne sais pas, mais en tous les cas, de la soumission et de l'acceptation." Si d'autres affaires (notamment celle concernant la journaliste Tristane Banon) avaient déjà surgi avant 2011, Anne Sinclair continue de se défendre d'avoir été au courant : "Quiconque dirait aujourd'hui que j'étais au courant mentirait."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.