Anne Roumanoff célibataire : "Je suis ouverte à tout ce qui peut venir"

Anne Roumanoff célibataire : "Je suis ouverte à tout ce qui peut venir"
Anne Roumanoff lors du 3e Gala caritatif des Stéthos d'Or organisé par la Fondation pour la Recherche en Physiologie au George V à Paris, le 11 mars 2019.

Émilie Nougué

L'humoriste, qui fête cette année ses 30 ans de carrière, a été interviewée par Faustine Bollaert pour le magazine Femme Actuelle. L'occasion pour elle d'évoquer de multiples sujets notamment son divorce et sa nouvelle vie de célibataire, un des thèmes de son dernier spectacle intitulé "Tout va bien !".

Divorcée il y a 3 ans de Philippe Vaillant, le père de ses deux filles désormais adolescentes, Anne Roumanoff est de retour sur le marché des célibataires qu'elle surnomme, avec l'humour qui la caractérise, "le marché de la deuxième main". "On y trouve des hommes et des femmes d'occasion, encore en bon état, qui ont déjà servi, ont de l'expérience et savent ce qu'ils ne veulent plus entendre", explique-t-elle au cours de cet entretien paru le 8 avril 2019.

La petite phrase qu'elle ne supporte plus

Et ce que l'humoriste de 53 ans ne souhaite plus entendre, c'est la question "On mange quoi ?" de la part d'un homme. Elle raconte à Faustine Bollaert qu'une ancienne conquête, "avec qui tout se passait bien", lui a un jour demandé : "Qu'est ce que tu as fait de bon à manger ?". "Là, une sirène d'alarme a retenti dans ma tête. Je me suis dit que, dans trois mois, il allait me demander 'on mange quoi ?'", ajoute celle qui se qualifie d'"humoriste féministe".

Anne Roumanoff indique par ailleurs qu'elle se sent "mieux dans (sa) peau maintenant qu'à 25 ans" et qu'elle "arrive mieux à savourer (sa) vie". Et concernant son célibat, elle reste "ouverte à tout ce qui peut venir". "Il y a un coté adolescent à ne pas savoir ce qu'il va se passer", conclut-elle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.