Amélie Mauresmo, énormément blessée par sa marionnette aux Guignols

Amélie Mauresmo, énormément blessée par sa marionnette aux Guignols
Amélie Mauresmo à Paris, le 28 mai 2014.

Invitée dans Femmes puissantes, la nouvelle émission de Léa Salamé sur France Inter, le 6 juillet 2019, l'ancienne championne de tennis française a longuement évoqué son coming out et les critiques reçues sur son physique, révélant avoir été blessée par sa marionnette dans Les Guignols de Canal+.

"Je crois qu'il y a eu un truc qui m'a fait beaucoup de mal : ce sont Les Guignols", a commencé par confier Amélie Mauresmo avant d'expliquer à Léa Salamé : "Puis forcément, une femme en train de faire du sport, elle est moins féminine. Les cheveux, la transpiration, les muscles qui sont plus saillants... Pour un sportif, une sportive, quand on touche à son corps, c'est très important la représentation qu'on s'en fait, ce que les gens pensent... Moi, j'étais quand même très sensible à ça."

Un "tsunami" de critiques

Il faut dire que la marionnette de la tenniswoman était particulièrement outrancière : silhouette bodybuildée, visage masculinisé, voix rauque... Un condensé de stéréotypes sur les sportives qui a "fait énormément de mal dans l'imaginaire", selon Amélie Mauresmo, d'autant plus que c'est à cette période qu'elle a fait son coming out. "C'était le boxon", s'est-elle souvenue, évoquant un "tsunami", un "ouragan" de critiques sur son physique et de clichés sur son orientation sexuelle.

"Ça a été un déferlement auquel je n'étais pas préparée du tout. Un mélange de violence et de soutiens. C'était très étrange", a ajouté la sportive. Elle a heureusement pu compter sur le soutien de sa compagne, Sylvie, avec laquelle elle a désormais deux enfants : Aaron, né en août 2015, et Ayla, née en avril 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.