Amanda Lear : C'est dur de trouver des hommes "qui veulent bien se déshabiller"

Amanda Lear : C'est dur de trouver des hommes "qui veulent bien se déshabiller"
Amanda Lear au nouveau spectacle du Cirque du Soleil, "Toruk", à l'AccorHotels Arena de Bercy à Paris, le 4 avril 2019.

Aurélie Ngambi

Invitée sur le plateau de l'émission 20h30 le dimanche sur France 2, Amanda Lear a évoqué sa carrière de peintre florissante, tout en se laissant aller à quelques confidences surprenantes sur sa vie intime.

À 79 ans, Amanda Lear est une artiste complète à la carrière bien remplie, qui a rencontré un succès international en tant que comédienne, mannequin, chanteuse et ancienne muse de Salvador Dali. Mais saviez-vous qu'elle était également peintre à ses heures perdues ? Oui, la blonde sulfureuse a même exposé quelques-uns de ses tableaux en février dernier, à la Galerie du Passage dans le 1er arrondissement de Paris. C'est ce talent encore méconnu du grand public que Laurent Delahousse a souhaité mettre en lumière le 7 avril 2019, dans son émission 20h30 le dimanche sur France 2.

Amanda Lear : une cougar repentie

Alors que les oeuvres d'Amanda Lear défilaient sur grand écran pendant l'interview, l'ex-animatrice de télévision a souhaité donné des détails sur un tableau en particulier, qui représentait un homme avec des ailes. "Je peignais beaucoup des hommes nus mais en ange", a-t-elle expliqué, avant de déplorer qu'elle était aujourd'hui en pénurie de modèles prêts à se dénuder sous ses yeux : "Souvent, je peins des hommes nus de mémoire. D'abord, parce que j'ai une bonne mémoire mais aussi parce que c'est de plus en plus dur de trouver des messieurs qui veulent bien se déshabiller".

Selon Amanda Lear, les hommes refusent désormais de poser pour elle, en raison de son passé de cougar insatiable. "Ils croient que je vais leur sauter dessus. Il y a bien longtemps que je ne saute plus sur personne. Tout ça, c'est terminé !", a-t-elle lancé avec son humour et sa franchise légendaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.