Alessandra Sublet : son cadeau à près de 4 000€ avec son "premier gros chèque"

Alessandra Sublet : son cadeau à près de 4 000€ avec son "premier gros chèque"
Alessandra Sublet à l'avant-première de la série "La Vérité sur l'affaire Harry Quebert" au cinéma Gaumont Marignan à Paris, le 12 novembre 2018.

Solène Filly

En couverture du numéro de Paris Match paru le 22 août 2019, Alessandra Sublet s'est exprimée sur son rapport à l'argent et a dévoilé le très beau cadeau qu'elle s'est offert lorsqu'elle a reçu pour la première fois une belle somme d'argent.

Après avoir présenté C à vous pendant 4 ans, Alessandra Sublet a multiplié les projets chez France Télévisions avant d'atterrir chez TF1. Désormais, elle anime l'émission C'est Canteloup du lundi au vendredi et, à la rentrée, elle participera également à deux programmes diffusés en prime time, Mask Singer et Qui se dévoile gagne. Financièrement, donc, la présentatrice est à l'abri. Mais elle a su garder un rapport "très sain" à l'argent, comme elle le révèle dans les pages de Paris Match.

"J'ai foncé chez Chanel"

"Je gagne bien ma vie", commence-t-elle par indiquer, avant de confier qu'elle fait attention à ce que cela n'influence pas négativement ses enfants : "Il faut absolument inculquer à ses enfants la niaque et l'envie de réussir. Remettre le travail et la réussite sur un piédestal. Si on peut s'offrir de belles choses, un superbe appartement et une jolie voiture, tant mieux." D'ailleurs, elle l'avoue, lorsqu'elle a reçu son "premier gros chèque" il y a 10 ans, elle a tenu à se faire plaisir : "J'ai foncé chez Chanel m'acheter la veste dont je rêvais. Elle valait près de 4 000€, une fortune pour moi. Lorsque j'ai sorti ma carte de crédit, j'étais très fière."

Désormais, ce n'est pas d'une veste de créateur dont elle rêve, mais d'une "vieille Porsche", notamment celle de James Dean qu'elle achèterait bien "si elle n'était pas si chère"... Et tant pis si ses propos sont mal pris, Alessandra Sublet est fière de son parcours : "J'ai beaucoup travaillé pour arriver où j'en suis, j'ai le droit de me faire plaisir et de faire plaisir à mes proches."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.