Alessandra Sublet parle d'amour : "C'est un sujet que je maîtrise moins"

Alessandra Sublet parle d'amour : "C'est un sujet que je maîtrise moins"
Alessandra Sublet prend la parole autour de la table ronde "Elles ont osé" pendant le festival Lyon Gagne Avec Ses Femmes dont elle est la marraine, le 14 novembre 2019.

À 43 ans, Alessandra Sublet est une maman célibataire comblée. Lors d'une interview avec le magazine Télé 7 jours, disponible lundi 16 mars 2020, l'animatrice se confie sur son rapport avec l'amour.

L'animatrice de l'émission C'est Canteloup enchaîne les projets professionnels divers et variés. Jurée dans Mask Singer sur TF1 puis présentatrice de l'émission au concept inédit Star à nu en février dernier, la maman de Charlie et Alphonse est présente sur tous les fronts. D'un point de vue plus personnel, la présentatrice s'est séparé de Clément Miserez, le père de ses enfants, en novembre 2018. Elle ne semble pas avoir retrouvé l'amour depuis, ce qui ne l'empêche pas d'être plus épanouie que jamais et de donner sa vision de l'amour à l'occasion d'un entretien au magazine Télé 7 jours.

"J'en suis à mon deuxième divorce, à 43 ans !"

Alessandra Sublet se confie à coeur ouvert sur sa vision du couple et sur le fait qu'elle n'est pas forcément faite pour la vie à deux : "La spontanéité dans ma vie professionnelle est la même que dans ma vie personnelle. Ce n'est pas que je consomme vite, c'est que je vis à cent à l'heure. Quand les choses ralentissent et que mon coeur bat moins fort, je l'écoute, explique-t-elle. Je n'ai jamais dit que j'étais faite pour être en couple 24 heures sur 24. Ce n'est pas ma faute s'ils ont voulu me marier à chaque fois." Officiellement célibataire, l'animatrice préfère plaisanter de la situation en précisant qu'elle en est déjà à "son deuxième divorce, à 43 ans" et que l'amour est un sujet qu'elle "maîtrise moins". Robe blanche et conte de fée ? Ce n'est pas vraiment le rêve d'Alessandra Sublet, qui rappelle régulièrement son côté garçon manqué : "Je l'assume à cent pour cent. Ce n'est pas une image que je me donne, c'est ce que je suis."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.