Albert Dupontel sur le déconfinement : "Je trouve que c'est un peu tôt"

Albert Dupontel sur le déconfinement : "Je trouve que c'est un peu tôt"
Albert Dupontel lors du photocall du film "9 mois ferme" à Madrid, le 8 avril 2014.

"Content", mais "prudent". C'est dans cet état d'esprit qu'Albert Dupontel aborde la réouverture imminente des lieux culturels, et notamment des cinémas. Un point de vue qu'il a détaillé mardi 11 mai 2021, dans l'émission C à vous sur France 5.

"Adieu les cons", le dernier film d'Albert Dupontel, n'est resté que neuf jours à l'affiche, en octobre dernier, avant que les cinémas ne ferment. Le 19 mai, lorsque les salles obscures seront de nouveau accessibles, le long-métrage porté par Virginie Efira sera reproposé au public. Une deuxième sortie qui rend son réalisateur assez méfiant et sceptique.

"On est encore plus contaminés qu'il y a six mois"

"C'est comme de sortir un film en juin 1940, il y a des choses plus graves qui se passent donc on ne va pas pleurnicher. Même cette sortie-là, je suis un peu dubitatif. Je trouve que c'est un peu tôt. Le déconfinement est un peu tôt me semble-t-il, d'après ce que j'entends", a commencé par expliquer celui qui doit beaucoup à Patrick Sébastien, avant de souligner : "On est encore plus contaminés qu'il y a six mois."

"Je suis d'accord sur le principe de réouvrir la culture. Ça permet aux gens de réfléchir, on a été privés de ça pendant six mois. Maintenant les chiffres sont les chiffres. Objectivement, il y a encore 5 000 personnes en réanimation", a-t-il poursuivi.

En raison de cette situation, Albert Dupontel préfère "rester prudent. Je suis plutôt dubitatif, mais aussi content". Et le réalisateur d'avouer avoir l'impression que cette pandémie était gérée "au petit bonheur la chance, sans aucune stratégie".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.