Alain-Fabien Delon parle de son père : "J'ai vécu en attendant qu'il claque"

Alain-Fabien Delon parle de son père : "J'ai vécu en attendant qu'il claque"
Alain-Fabien Delon au village de Roland-Garros à Paris, le 7 juin 2018.

Dans les colonnes du magazine ELLE en kiosque le 1er février 2019, le fils d'Alain Delon se confie sur sa relation conflictuelle avec son père.

Actuellement à l'affiche du film "Une jeunesse dorée" et en pleine promotion de son roman "De la race des seigneurs" (éditions Stock), Alain-Fabien Delon, 24 ans, tient à montrer qu'il n'est pas qu'un "fils de". Mais si son ouvrage n'est pas une autobiographie, il est "inévitable" de "faire des parallèles avec la réalité", reconnaît-il, ajoutant que dans son livre, "ce qui semble le plus invraisemblable est vrai".

"Fier et sans rancune"

Le titre du roman, en plus d'être aussi celui d'un film avec Alain Delon, provient d'une phrase dite régulièrement par l'acteur de "La Piscine" et "Plein Soleil" à son fils : "Tu es de la race des seigneurs, alors ça va aller". Alain-Fabien Delon poursuit : "Il me disait aussi tout le temps 'Les rois, ça pleure pas.' Des trucs un peu délirants et mégalos." Puis de lancer sans détour ces propos témoignant de ses rapports conflictuels avec son père : "Pendant des années, j'ai vécu en attendant qu'il claque, maintenant, j'espère qu'il va vivre bien longtemps pour me voir arriver très haut. J'ai plus le temps d'être dans la haine."

Dans quelques jours, l'acteur, mannequin et désormais romancier enverra son ouvrage à son père. "Ça se peut qu'il trouve ça bien, je ne sais pas, il est un peu spécial quand même", confesse-t-il avant de conclure :"Moi, je suis un gentil, tu sais. Avant je ne savais pas ce que c'était que la joie. Aujourd'hui, je suis un mec normal, fier et sans rancune."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.