Alain Delon : pourquoi son fils illégitime l'assigne en justice

Alain Delon : pourquoi son fils illégitime l'assigne en justice
Alain Delon aux obsèques de Valérie Lang au cimetière du Père-Lachaise à Paris, le 25 juillet 2013.

Né d'une idylle entre l'acteur et la chanteuse allemande Nico, Ari Boulogne a récemment saisi la justice pour demander une reconnaissance de paternité. Ce 18 septembre 2019, dans Gala, il a expliqué sa démarche par l'intermédiaire de son avocat.

"Par pudeur", ce fils illégitime n'avait pas "souhaité que l'affaire soit ébruitée", a indiqué maître Michel-Guillaume Fleury à nos confrères. Mais le 5 septembre dernier dans Touche pas à mon poste, Marie Soubrier, nièce d'Alain Delon, a révélé au grand public qu'Ari Boulogne avait assigné son père en justice. Elle avait alors ajouté que cette démarche devait avoir été faite sous l'influence d'un tiers : "Ari a toujours été dans un lien d'amour. Il a fait avec. C'est son fils mais il n'a pas besoin de cette reconnaissance paternelle (...) Il est injoignable en ce moment parce qu'il est sous l'influence de quelqu'un qui le manipule."

La raison de cette assignation

Cette version des faits est contredite par l'avocat d'Ari Boulogne, qui estime que ces propos sont "complètement inventés" et "à caractère diffamatoire". Pour lui, la démarche de l'homme de 57 ans est bien personnelle et destinée en premier lieu à son fils Charles, né en 1999, et sa fille Blanche, née en 2006. "Il a estimé que ses deux enfants ne devraient pas être privés de leur lien de filiation", a fait savoir maître Michel-Guillaume Fleury.

Pour rappel, Ari Boulogne a été élevé par Edith Boulogne, la mère d'Alain Delon, et adopté par son époux Paul Boulogne. La chanteuse Nico, en effet, ne pouvait pas s'en occuper à cause de son mode de vie. Quant à Alain Delon, il s'est toujours opposé à toute démarche de reconnaissance de paternité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.