Alain Delon : la justice va-t-elle le forcer à reconnaître son fils illégitime ?

Alain Delon : la justice va-t-elle le forcer à reconnaître son fils illégitime ?
Alain Delon lors du 72e Festival International du Film de Cannes, le 19 mai 2019.

Saisi de la demande en reconnaissance de paternité d'Ari Boulogne à l'encontre d'Alain Delon, le tribunal d'Orléans vient de renvoyer l'affaire devant la juridiction suisse, comme l'a révélé le Journal du Dimanche dans son édition du 6 septembre 2020.

Né selon lui d'une idylle entre Alain Delon et la chanteuse allemande Nico, Ari Boulogne a saisi la justice pour demander une reconnaissance de paternité. Une affaire qu'il n'avait pas souhaité ébruiter mais qui a été révélée dans les médias en septembre 2019. Depuis, le photographe de 58 ans n'a pas encore obtenu gain de cause et l'affaire vient de connaître un nouveau rebondissement.

Découvrez le reportage "Alain Delon, cet inconnu" sur la VOD d'Orange.

Le dossier transféré en Suisse

Comme l'a révélé le JDD le 6 septembre, le dossier d'abord confié au tribunal judiciaire d'Orléans va être transféré en Suisse, pays où le père d'Anouchka, Anthony et Alain-Fabien réside la majorité du temps (c'est d'ailleurs là qu'il s'est reposé après son AVC). Pour Michel-Guillaume Fleury, avocat d'Ari Boulogne, il s'agirait d'une manoeuvre "dilatoire" destinée à gagner du temps. Par ailleurs, selon lui, la juridiction suisse pourrait être plus avantageuse pour l'acteur que la juridiction française.

Si l'affaire est bien partie pour durer, Ari Boulogne, qui avait déjà entamé une procédure lors de ses 18 ans, compte aller au bout de sa démarche. Et ce avant tout pour ses deux enfants "qui ne devraient pas être privés de leur lien de filiation", comme l'a indiqué son avocat. De son côté, Alain Delon a toujours nié être le père d'Ari Boulogne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.