Alain Chamfort : quand il prenait de la drogue avec Véronique Sanson

Alain Chamfort : quand il prenait de la drogue avec Véronique Sanson
Alain Chamfort lors de la 37e édition du Salon du livre au parc des expositions, à la porte de Versailles, à Paris, le 26 mars 2017.

En pleine promotion de son nouvel album intitulé "Le désordre des choses", paru le 20 avril dernier, le chanteur est revenu, entre autres, sur son rapport à la cocaïne au cours d'un entretien pour le magazine Voici.

S'il apparaît aujourd'hui comme un homme sage et raisonnable, Alain Chamfort a connu des périodes plus folles au cours de sa carrière, débutée à la fin des années 1960. À l'aube de ses 70 ans, il regarde dans le rétroviseur à l'occasion d'une interview pour Voici parue en kiosque le 11 mai 2018. Il raconte n'avoir jamais été un homme d'excès, contrairement à d'autres : "J'ai vu des gens s'abîmer, devenir des épaves, se tuer. Mes expériences m'ont servi à ne pas aller au-delà."

"Tout le monde le faisait"

S'il explique aujourd'hui qu'il n'était pas du genre à "absorber n'importe quel produit à la c*n et flipper une journée entière à ne pas comprendre ce qui vous arrive", l'ancien protégé de Claude François ne s'était pas caché, en 1977, d'avoir consommé de la cocaïne à Los Angeles lorsqu'il était avec Véronique Sanson. Alors que Voici lui rappelle cet épisode, l'interprète de Manureva répond : "C'était une époque où tout le monde le faisait. (...) La sensation était agréable, on pouvait passer des nuits à rigoler. Mais je n'ai jamais été dépendant. Ça contribue au fait que je ne sois pas trop abîmé. Je suis marqué mais pas abîmé."

En septembre 2015, Véronique Sanson avait déjà évoqué son expérience des drogues dans l'émission Salut les Terriens. Elle avait déclaré : "Les pétards, non, mais la cocaïne, j'aimais bien."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.