Alain Chabat : cette ruse qu'il a utilisée pour échapper au service militaire

Alain Chabat : cette ruse qu'il a utilisée pour échapper au service militaire
Alain Chabat à la première du "Joker" à Paris, le 23 septembre 2019.

Alors qu'il sera à l'affiche de "#jesuislà" au cinéma le 5 février 2020, Alain Chabat a avoué, lors d'une interview accordée aux journalistes de Society, avoir usé d'un subterfuge pour esquiver son service militaire.

Il fût un temps où le service militaire était obligatoire et où nombreux étaient ceux qui tentaient d'y échapper. Si Thierry Ardisson et Nagui ont été réformés facilement grâce à des médecins, l'acteur de "La Cité de la peur", lui, a mis sa vie en danger. "J'ai fait l'armée. Que deux mois : j'ai réussi à me faire réformer", a-t-il expliqué. Mais s'il est finalement parvenu à obtenir satisfaction, l'astuce qu'il a utilisée n'était pas sans risques. Une étape particulière de sa vie qu'il a racontée dans les colonnes de Society.

Astucieux... mais dangereux

Après avoir effectué avec succès ses tests d'aptitudes au service, Alain Chabat s'est retrouvé dans un camp militaire en Allemagne. "Au bout d'un mois, à ma première permission, je suis allé voir une médecin un peu militante qui expliquait comment se faire réformer", a-t-il raconté. Sous les conseils de cette dernière, il a fait une fausse tentative de suicide avec des somnifères. La condition sine qua non était qu'il soit accompagné d'un ami capable de le sauver à temps.

"À un moment, vous allez vous endormir, il faut que votre copain vous mette des claques, et quand vous ne répondez plus, il appelle le Samu et précise bien que vous êtes un militaire en permission", lui avait indiqué la médecin. Alain Chabat s'est exécuté puis réveillé dans un camion de secours : "Ils m'ont fait un lavage d'estomac et j'ai été envoyé au Val-de-Grâce, l'hôpital militaire. J'ai fait un mois à Stetten, et un mois en hôpital psychiatrique pour tentative de suicide."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.